Responsables : Aurélia Cervoni (ingénieure d’études à Sorbonne Université) et Andrea Schellino (maître de conférences à l’Université Rome III)

Fondé en janvier 2019 au sein de l’Institut des textes et manuscrits modernes, le « Groupe Baudelaire » a pour but de promouvoir les études sur Baudelaire. Son activité de recherche s’articule autour de trois axes : l’édition électronique et génétique de l’œuvre de Baudelaire et de sa correspondance ; l’étude des rapports du poète avec les écrivains et les artistes de son temps ; la mise en perspective de son œuvre avec la littérature et la création contemporaines. L’équipe fédère actuellement une quarantaine de chercheurs issus d’une quinzaine de pays.

Le « Groupe Baudelaire » est l’héritier d’une tradition qui s’est illustrée dans les travaux de Jacques Crépet, de Georges Blin et de Claude Pichois et qui se prolonge aujourd’hui dans L’Année Baudelaire, revue annuelle d’études baudelairiennes fondée en 1995, dirigée par Jean-Paul Avice, Antoine Compagnon, Jacques Dupont, André Guyaux et Patrick Labarthe, et ouverte à une nouvelle génération de commentateurs de Baudelaire.

Dans le cadre des commémorations du bicentenaire de la naissance de Baudelaire, en 2021, le « Groupe Baudelaire » est engagé dans l’organisation de nombreuses manifestations scientifiques et culturelles à Paris, en France et à l’étranger, en partenariat avec d’autres institutions.

Depuis janvier 2019, le « Groupe Baudelaire » organise un séminaire mensuel à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, à Paris. À l’occasion de son premier cycle (janvier-juin 2019), ce séminaire a dressé un état des lieux de l’édition de l’œuvre de Baudelaire en donnant la parole aux éditeurs récents du poète. Le 10 mai 2019, à la Sorbonne, une séance du séminaire Paris III / Paris IV (« Éditer un corpus numérique. Baudelaire, Nietzsche, Zola ») a fait dialoguer quelques projets emblématiques de l’Institut des textes et manuscrits modernes, autour des méthodes d’édition numérique et génétique relatives à la publication de corpus littéraires et philosophiques du XIXe siècle. Le séminaire 2019/2020, intitulé « Baudelaire et son cénacle », sera consacré aux échanges de l’auteur des Fleurs du Mal avec les écrivains de son temps.

Le projet « Baudelaire numérique » est partenaire du « Baudelaire Song Project », dirigé par Helen Abbott (Université de Birmingham) et du Bandy Center for Baudelaire Studies de l’Université Vanderbilt de Nashville (TN). Le « Groupe Baudelaire » entretient des contacts réguliers avec l’Association internationale des amis de Baudelaire, qui réunit des érudits, des collectionneurs et bibliophiles, des amateurs chevronnés et des passionnés de poésie.

****

Membres du Groupe Baudelaire :

Jean-Baptiste Amadieu, chargé de recherche au CNRS (CV  et Presentation)
Jean-Paul Avice, bibliothécaire retraité de la BHVP, spécialiste de Baudelaire (Présentation)
Corinne Bayle, professeur à l’École normale supérieure de Lyon (Présentation)
Pierre Brunel, professeur émérite de Sorbonne Université et membre de l’Institut (Présentation)
Christophe Carrère, professeur certifié de lettres modernes et docteur de l’Université Sorbonne Nouvelle (CV et Présentation)
Aurélia Cervoni, ingénieure d’études, Sorbonne Université
Claire Chagniot, professeur agrégé de lettres modernes et docteur de Sorbonne Université (CV)
Dominique Combe, professeur à l’École normale supérieure de Paris
Antoine Compagnon, professeur au Collège de France et à l’Université Columbia de New York
Catherine Delons, biographe et éditrice de Baudelaire (Présentation)
Serguei Fokine, professeur à l’Université nationale d’Économie de Saint-Pétersbourg (Présentation)
André Guyaux, professeur à Sorbonne Université, membre de l’Académie royale de Belgique
Romain Jalabert, professeur agrégé de lettres modernes et docteur de Sorbonne Université (CV et Présentation)
Filip Kekus, professeur agrégé de lettres modernes et docteur de Sorbonne Université (CV 2019 et Présentation)
Andrea Schellino, maître de conférences à l’Université Rome III
Henri Scepi, professeur à l’Université Sorbonne nouvelle
Jean-Luc Steinmetz, professeur émérite à l’Université de Nantes
Jérôme Thélot, professeur à l’Université Lyon III
Paolo Tortonese, professeur à l’Université Sorbonne nouvelle
Matthieu Vernet, maître de conférences à Sorbonne Université
Alexandre de Vitry, normalien, professeur agrégé de lettres modernes et docteur de Sorbonne Université (CV 2019) et Présentation)
Fabrice Wilhelm, professeur à l’Université de Franche-Comté
Julien Zanetta, chargé de cours à l’Université Saint-Louis de Bruxelles (CV et Présentation)

 

****

« Baudelaire numérique »

L’ambition du projet « Baudelaire numérique » est de contribuer au renouvellement des études baudelairiennes et à la diffusion de l’œuvre du poète.

Ce projet se propose de fournir la première édition scientifique digitale des deux grands recueils de Baudelaire, Les Fleurs du Mal et Le Spleen de Paris, ainsi que de la correspondance générale du poète. L’objectif est de combler plusieurs lacunes : il n’existe pas actuellement d’édition scientifique numérique de l’œuvre de Baudelaire, ni d’édition intégrale de sa correspondance. Pour chaque poème et chaque lettre, on donnera une transcription du texte scientifiquement annotée, une reproduction de toutes les versions préoriginales et quand c’est possible, le fac-similé du manuscrit, assorti de précisions codicologiques et d’un commentaire génétique. L’édition sera pourvue d’un moteur de recherche qui facilitera les recherches dans le corpus et dans les métadonnées. La flexibilité du support électronique permettra d’incorporer à l’édition les textes inédits qui apparaîtront ultérieurement, notamment à l’occasion de ventes publiques. Le support électronique permettra aussi de mettre à jour régulièrement l’annotation, afin de prendre en compte les progrès de la recherche baudelairienne.

La première étape du projet « Baudelaire numérique » sera l’« Édition électronique de la correspondance de Baudelaire ». En chantier depuis 2018 sur la plate-forme e-Man, cette édition donnera le texte et le fac-similé des manuscrits d’environ 1 550 lettres que Baudelaire a envoyées à divers destinataires, entre janvier 1832 et mars 1866, et des 211 lettres adressées à Baudelaire qui sont aujourd’hui connues.

———————————–

Liens :

Édition électronique de la correspondance de Baudelaire

https://eman.hypotheses.org/1207
Cette édition se propose de donner le texte et le fac-similé des manuscrits d’environ 1 550 lettres que Baudelaire a envoyées à divers destinataires, entre janvier 1832 et mars 1866. Nous souhaitons associer à ce corpus les 211 lettres adressées à Baudelaire qui sont aujourd’hui connues.
Responsables du projet : Aurélia Cervoni et Andrea Schellino.
Équipe : Olivier Bivort, Claire Chagniot, Jonathan Chiche, Catherine Delons, Francesca Guglielmi, Romain Jalabert, Benoît Puttemans, Julien Zanetta.

L’Année Baudelaire  

https://www.honorechampion.com/fr/
Fondée en 1995 par Claude Pichois, L’Année Baudelaire rend compte de la recherche baudelairienne et s’ouvre aux nouvelles générations de commentateurs de Baudelaire.

Collection « Baudelaire » aux Éditions Classiques Garnier, sous la direction de Patrick Labarthe et de Paolo Tortonese

https://classiques-garnier.com/baudelaire.html
La collection « Baudelaire » accueille des recherches de nature philologique et littéraire sur l’œuvre de Baudelaire. Elle s’attache en particulier à en étudier la réception dans la culture et l’histoire littéraire.

W.T. Bandy Center for Baudelaire and Modern French Studies à l’Université Vanderbilt de Nashville

https://www.library.vanderbilt.edu/bandy/
Le W. T. Bandy Center for Baudelaire Studies a été fondé en 1968 par le College of Arts and Sciences de l’Université Vanderbilt comme projet commun du Département de français et d’italien et des bibliothèques Jean et Alexander Heard. Son cœur était la collection personnelle d’un éminent baudelairien, William Thomas Bandy, qui continua à travailler sur ce fonds jusqu’à sa mort en 1989. Claude Pichois, éditeur de Baudelaire dans la Bibliothèque de la Pléiade, a été le directeur du centre de 1982 jusqu’à sa retraite en 1998. Le nom du W. T. Bandy Center a été changé en 1998 en The W. T. Bandy Center for Baudelaire and Modern French Studies.

Baudelaire Song Project

https://www.baudelairesong.org/
Le Baudelaire Song Project a pour mission de recenser toutes les mises en musique des poèmes de Baudelaire. Il est dirigé par Helen Abbott à l’Université de Birmingham, en association avec Mylène Dubiau de l’Université Toulouse II.

————————

Publications Groupe Baudelaire

Charles Baudelaire, Le Spleen de Paris, présentation, notes, dossier, chronologie, bibliographie par Aurélia Cervoni et Andrea Schellino, Paris, Flammarion, coll. GF, 2017.

L’Année Baudelaire, no 22 : Hommage à Claude Pichois, textes réunis par Jacques Dupont et Andrea Schellino, 2018.

Julien Zanetta, Baudelaire, la mémoire et les arts, Paris, Classiques Garnier, coll. Baudelaire, 2019.

ALEA. Estudos neolatinos, vol. 21/2 :  O Spleen de Paris : 150 anos, editores : Gilles Abes, Aurélia Cervoni, Andrea Schellino, Eduardo Veras, maio-agosto 2019.