Séminaire de recherche organisé par Aurélia Cervoni et Andrea Schellino

« Je n’aime rien tant que d’être seul », écrit Baudelaire à sa mère, à la fin de sa vie. Exaspéré par la « racaille moderne », le poète revendique son « droit naturel de choisir ses frères ».

Dans le sillage du séminaire 2019-2020, le Groupe Baudelaire de l’Institut des textes et manuscrits modernes (ÉNS-Ulm, Paris) poursuit son exploration du cénacle idéal du poète, en conviant, auprès d’écrivains (Vigny, Hégésippe Moreau) et d’artistes (Delacroix) du xixe siècle, des lecteurs excentriques et des interprètes contemporains de son œuvre. Sa vitalité créatrice n’en apparaît que plus forte, au seuil du bicentenaire de sa naissance.

Contacts : aurelia.cervoni@sorbonne-universite.fr et andrea.schellino@yahoo.it

 


Conférences :