Voilà plusieurs mois que, stimulés par l’approche du centenaire du Prix Goncourt 1921 pour Batouala, se sont développés, sur divers fronts, plusieurs projets autour de l’œuvre du grand écrivain français, René Maran.

Les ayants droit de l’écrivain et l’Association René Maran en Guyane s’engagent pour la réédition de certains livres. De leur côté, les conservateurs de plusieurs archives ou bibliothèques (dont celles de la ville de Bordeaux, de l’UCAD de Dakar, et des universités de Guyane et des Antilles) vont lancer, sur la plate-forme MANIOC de l’université des Antilles, un mini-site René Maran qui permettra de rendre plus accessibles les documents numérisés par divers fonds René Maran, dans le cadre du projet « Patrimoines des mondes créoles ».

Au sein de l’équipe Manuscrits Francophones, nous montons un groupe de travail « René Maran » et nous souhaiterions mettre en chantier une édition critique à orientation génétique, des œuvres complètes de René Maran dans la collection Planète Libre. Vu l’ampleur de l’œuvre (une trentaine d’ouvrages publiés du vivant de l’auteur, des dizaines d’articles, de nombreux manuscrits dont certains inédits, une vaste correspondance sur un demi-siècle…), une telle édition devra sans doute comprendre plusieurs volumes.

Le séminaire René Maran qui se tient mensuellement à l’ENS rue d’Ulm est ouvert à tous.


Responsable : Charles Scheel, Professeur, université des Antilles

Membres : liste à confirmer.