Benedetta Zaccarello
Chargée de recherche, CNRS
Responsable de l'équipe Valéry

Benedetta Zaccarello travaille sur la philosophie contemporaine à partir de l’étude de ses documents manuscrits et de ses archives.

Son travail vise à comprendre la part jouée par l’écriture dans les processus de création conceptuelle. Sa mission au CNRS porte sur l'écriture et les archives de la philosophie et elle coordonne le réseau de recherche international (IRN) « AITIA – Archives of International Theory : an Intercultural Approach » financé par le CNRS (2020-2024) et fédérant des centres de recherche et archives européens et indiens.

Elle a participé à l’édition en treize tomes des Cahiers 1894-1914 de Paul Valéry pour Gallimard. Outre de nombreux articles, elle a consacré à ce même auteur les ouvrages : « Piccoli poemi astratti » : i Cahiers come progetto filosofico, Verona, Fiorini Edizioni, 2010, 149 p. et Funzione e Mistero di Paul Valéry: tracce dei Cahiers nella filosofia contemporanea (Pisa, Edizioni ETS, 2022, à paraître) ; Du divin et des dieux : Recherches sur le Peri ton tou theou de Paul Valéry (Peter Lang, coll. « Rostocker Romanistische Arbeiten », 2013, en collaboration avec Franz Johansson et Fabienne Mérel) ; “Paul Valéry : strategie del sensibile”, numéro de Aisthesis, n°1/2012 (en collaboration avec Jean-Michel Rey et Fabrizio Desideri), et Puissances et possibilités d’une île. Etudes sur un projet dramatique inédit de Paul Valéry : L’Isle sans nom (Paris, Classiques Garnier, 2017, en collaboration avec Franz Johansson).

Elle a également édité et commenté un cours inédit de Maurice Merleau-Ponty au Collège de France (Recherches sur l'usage littéraire du langage, MetisPresses, Genève, 2013) et elle prépare l'édition d'un scénario inédit de Marguerite Duras, La Chaise Longue.

Elle a été détachée au CEFRES (USR 3138 CNRS-MEAE, 2016-2020) où elle a travaillé sur les enjeux d'interculturalité dans les manuscrits théoriques, notamment à partir de deux cas exemplaires : les papiers français du phénoménologue tchèque Jan Patočka et les archives du philosophe indien de langue anglaise Aurobindo Ghose.

Elle a enseigné la philosophie contemporaine et l’esthétique dans les universités de Venise (IUAV), Fèz (Sidi Mohammed Ben Abdellah) et Prague (Charles) et elle participe à l’enseignement de la génétique textuelle imparti à l’ENS de Paris.

Publications
 
Colloques
 
Séminaires
 
Conferences
 
Financements