Olivier Schuwer, né à Rouen en 1989, est docteur en histoire de l’art contemporain. Après avoir été chargé de TD à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2014-2018) et ATER à l’Université de Lorraine (2018-2020), il est aujourd’hui chargé d’enseignement à l’UCO d’Angers. Ses recherches portent notamment sur le dialogue entre art et littérature dans la seconde moitié du XIXe siècle. Sa thèse, réalisée sous la direction de Pierre Wat et intitulée Interrègne, est ainsi consacrée à l’étude des rapports de convergence et de divergence entre impressionnisme et symbolisme, entre 1886 et 1894. Parallèlement, il a participé à différents colloques sur Rodin, la critique d'art, l'impressionnisme ou les -ismes, et collaboré à l’organisation de la journée d’études Le Christ refiguré (1848-1939) (avril 2015), de l’Université d’Eté Territoires du Fantasme (juin 2018) et du colloque Impressionnisme noir (novembre 2018).

Choix de publications :

Co-direction des actes de la journée d’étude Le Christ refiguré (1848-1939) organisée par Benjamin Foudral, Thierry Laugée et Olivier Schuwer, Université Paris-Sorbonne, Centre André Chastel, LabEx EHNE, 2017, parution sur le site : http://124revue.hypotheses.org

« Une fiction objective : l’invention de la fin de l’impressionnisme », Perspective (dossier « Raconter »), n°2022-2 (à paraître).

« Suggestions : Monet et Redon sous le regard de Mallarmé », Studiolo (dossier « L’indétermination »), n°18, 2022 (à paraître).

« L’envers des processus de catégorisation ou l’auto-critique de Gustave Geffroy, Roger Marx et Arsène Alexandre (1886-1892) », dans Marie Gispert et Catherine Méneux (dir.), Critique(s) d’art : nouveaux corpus, nouvelles méthodes, Paris, site de l’HiCSA, mis en ligne en mars 2019, p. 335-375.

« "Il est symboliste en l’ignorant". Un portrait de Rodin en individu collectif », Sculptures, n°5, 2018, p. 83-90.

« Une archéologie du concept d’individualisme dans la critique d’art au XIXe siècle », dans Pierre Wat (dir.), Chemins de traverses, HISTO.ART, Paris, n°10, Paris, Presses de la Sorbonne, 2018, p. 101-113.

« "Une nuit traversée d’éclairs". La critique d’art française face à la présence allemande dans les premiers Salons de la Société nationale des beaux-arts (1890-1896) », dans Carole Rabiller et Thierry Laugée (dir.), Critique d’art et nationalisme, Berne, Peter Lang, 2017.

« Le dessin de Rodin dans le dessein de Mirbeau. Chassé-croisé au Jardin des supplices », dans Cahiers Octave Mirbeau, n°22, mars 2015

Publications
 
Colloques
 
Séminaires
 
Conferences
 
Financements