André Schwarz-Bart (1928-2006) a marqué l’histoire littéraire en publiant en 1959 Le Dernier des Justes. En 1967, commence la publication du « cycle antillais » avec la parution, sous son nom et celui de Simone Schwarz-Bart (1938), d’Un plat de porc aux bananes vertes. Simone Schwarz-Bart publiera seule, notamment, Pluie et vent sur Télumée Miracle (1972). En 2018, a été entamé le transfert des archives des Schwarz-Bart vers la Bibliothèque nationale de France. Le groupe de travail Schwarz-Bart s’attache, au sein de l’Institut des textes et manuscrits modernes (CNRS-ENS), à étudier la genèse et la réception de cette double ou triple œuvre aussi riche que complexe. Le séminaire inauguré cette année s’inscrit dans cette volonté de développer, à partir des documents, l’étude du corpus au croisement de l’analyse littéraire, de l’histoire ou de l’anthropologie.

Toutes les séances ont lieu à l’ENS, 45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur, salle réunion sous-sol, sauf la séance 5 au 61 rue Pouchet, 75017.

Coordination : Jean-Pierre Orban.


Séance 1, 22 novembre 2018, 14h30-16H30

Francine Kaufmann : La genèse du Dernier des Justes. En présence de Simone Schwarz-Bart

Séance 2, 25 janvier 2019, 14h30-16H30

Malka Marcovich : La réception du Dernier des Justes (et d’Un plat de porc aux bananes vertes) et son impact sur le parcours d’André Schwarz-Bart.

Séance 3, 8 mars 2019, 14h30-16H30

Kathleen Gyssels : L’ approche anthropologique d’André Schwarz-Bart. Discutante : Eléonore Devevey.

Séance 4, 1er juin 2019, 14h30-16H30

Fanny Margras : La réception de l’oeuvre antillaise de S. et A. Schwarz-Bart aux Antilles.

Séance 5, 14 juin 2019, 14h30-16H30

Catherine Rovera : Genèse et sources de La Mulâtresse solitude d’A. Schwarz-Bart

Anaïs Stamphli : Analyse comparative des traductions anglaises de Pluie et vent sur Télumée Miracle de S. Schwarz-Bart