Anne Réach-Ngô

Télécharger CV

Maîtresse de conférences, Université de Haute Alsace

 

Anne Réach-Ngô est docteur de l’université Paris-Sorbonne, maître de conférences à l’université de Haute-Alsace et membre junior de l’Institut universitaire de France.

Spécialiste des pratiques éditoriales de la Renaissance, elle est l’auteur d’un ouvrage, L’Écriture éditoriale à la Renaissance. Genèse et promotion du récit sentimental français (1530-1560), où elle analyse la participation des milieux éditoriaux à la genèse d’un genre, le récit sentimental, inspiré des diverses pratiques narratives du XVIe siècle (Droz, 2013). Elle a (co-)dirigé plusieurs ouvrages qui explorent le rôle de la médiation éditoriale dans la production, la diffusion et la réception des écrits des premiers siècles de l’imprimé (avec A. Arzoumanov et T. Tran, Le Discours du livre. Mise en scène du texte et fabrique de l’œuvre sous l’Ancien Régime, Classiques Garnier, 2011 ; avec P. Mounier, Parcours de romans, Carte Romanze, 2014 et 2015). Certains ouvrages collectifs s’inscrivent également dans une perspective plus largement diachronique (avec G. Komur-Thilloy, L’Écrit à l’épreuve des médias, du Moyen Âge à l’ère électronique, Classiques Garnier, 2012 ; avec G. Polizzi, Le Livre, « produit culturel » ? Politiques éditoriales et stratégies de librairie de l’invention de l’imprimé à la révolution numérique, Ôrizons, 2012) et comparative (avec B. Ouvry-Vial, L’Acte éditorial. Publier à la Renaissance et aujourd’hui, Classiques Garnier, 2010 ; avec V. Lochert, Littératures d’hier, publics d’aujourd’hui, Littératures classiques n° 91, 2016).

Ses travaux récents portent sur les pratiques de compilation aux XVIe et XVIIe siècles, et notamment sur le corpus des ouvrages intitulés Thresor publiés entre 1485 et 1650. L’élaboration de la bibliothèque numérique Thresors de la Renaissance (membre du consortium CAHIER), sur la plateforme de-Man de l’ITEM vise à rassembler et analyser toutes les éditions des 125 ouvrages identifiés à ce jour sous ce titre, accompagnées de la transcription de tous leurs péritextes. Ce corpus met en valeur l’importance de la variante éditoriale dans la transmission mais aussi dans la production des écrits de la première modernité, dans la lignée de deux ouvrages collectifs qu’elle a également dirigés : Créations d’atelier. L’éditeur et la fabrique de l’œuvre à la Renaissance (Classiques Garnier, 2014), Genèses éditoriales (Revue Seizième Siècle, 2014).

Elle anime avec Richard Walter, depuis octobre 2016, le séminaire de l’ITEM « Génétique éditoriale de la première modernité »

Thèmes de recherche

  • Pratiques de compilation, agencement des recueils et remaniements des textes au XVIe siècle
  • Thresors de la Renaissance
  • Pratiques et discours éditoriaux sous l’Ancien Régime 
  • Herméneutique de l’imprimé, génétique éditoriale et sémiologie du livre ancien
  • Édition numérique de corpus complexes
  • Réception contemporaine des littératures d’Ancien Régime
Publications
 
AuteurTitreDirect. Scient.Type de publicationAnnée
Créations d’atelier. L’éditeur et la fabrique de l’œuvre à la RenaissanceRéach-Ngô, AnneOuvrage collectif2014
Colloques
 
Séminaires
 
Conferences
 
Financements