GDREplus “Hyper-Learning”

01/01/2004,

Le Groupement de Recherche Européen (GDREplus) Hyper-Learning. Modèles ouverts de recherche et d’enseignement sur le Web, formé par 29 partenaires de 9 pays a été créé sur impulsion de la direction du CNRS pour la période 2004-2006 et placé sous la responsabilité de Paolo D’Iorio. Son objectif est de créer une infrastructure de recherche et de publication sur le Web conçue pour les sciences humaines, permettant la diffusion et la mise en valeur du patrimoine culturel européen dans un contexte de recherche et d’enseignement. Il se compose de trois parties :

1) recherche informatique sur la programmation fonctionnelle pour l’écriture de sites Web complexes et hautement interactifs ;

2) développement informatique d’un réseau sémantique peer-to-peerde plateformes Hyper ;

3) formation d’une fédération de communautés savantes sur le Web et d’un cadre académique et juridique approprié.

Le GDREplus a notamment : rassemblé et soutenu plusieurs groupes de chercheurs qui entendaient publier leur éditions savantes sur Internet ; contribué à développer le logiciel Hyper permettant la publication d’éditions savantes sur le Web ; créé HyperJournal, un des premiers logiciels conçus pour la publication de revues savantes sur le Web ; développé l’application de la programmation fonctionnelle à l’écriture de sites Web.

Lors de ses trois années d’activité, le GDREplus a su créer des liens solides entre ses partenaires grâce à ses quatre colloques généralistes suivants et à une série de rencontres et d’échanges plus ponctuels. 

  1. IT infrastructure of Hyper-Learning, Cortona 2004, en collaboration avec l’ENS de Pise ;
  2. From HyperNietzsche to Hyper-Learning. L’application du modèle HyperNietzsche à d’autres auteurs et disciplines, Kloster Seon 2004, en collaboration avec l’université de Munich ;
  3. Semantic Web Applications and Perspectives (SWAP), Ancona, 2004, en collaboration avec l’université d’Ancona et le W3C italien ;
  4. Scholarly Editions on the Web, 22-25 juin 2006, université de Munich. Une version réduite de la partie pratique du workshop de Munich s’est tenue à l’ENS de la rue d’Ulm à Paris, le 10 et le 11 janvier 2007 sous le titre : Éditions savantes sur le Web.

Par ailleurs, Hyper-Learning a su trouver des moyens supplémentairespour accomplir ses recherches grâce à trois projets européens et deux projets ANR :

  1. Le projet Européen WebSiCoLaprogramme Marie CurieTransfer of Knowldege – Industry Academia Partnership coordonné par l’entreprise informatique Net7 avec la participation du Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN, CNRS-Paris13), tous les deux membres du GDREplus (2006-2010).
  2. Le projet européen Discovery, Digital Semantic corpora for Virtual Research in Philosophy, réunissant 6 partenaires dont 5 membres du GDREplus, coordinateur Paolo D’Iorio (2006-2009).
  3. L’Action COST Scholarly communities on the Web. From HyperNietzsche to Hyper-Learnig, y participent presque tous les partenaires du GDREplus, coordinateur Paolo D’Iorio (2006-2010)
  4. Le projet ANR « HYPER-GL Edition en ligne et annotation hypertextuelle d’un corpus de textes anciens : questions épistémologiques et méthodologiques dans l’exploitation des grammatici Latini », programme Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs 2006, responsable Alessandro Garcea, Université de Toulouse (2009-2009).
  5. OPTIMA, Outils Pour le Traitement et l’analyse de l’Information dans les MAnuscrits modernes, projet ANR (programme Corpus et outils de la recherche en sciences Humaines et sociales), responsable Pierre-Marc de Biasi (2007-2009).

Responsable : Paolo D’Iorio

Organigramme et liste des partenaires