Séminaire de l’équipe Manuscrits francophones André Schwarz-Bart (1928-2006) a marqué l’histoire littéraire en publiant en 1959 Le Dernier des Justes. En 1967, commence la publication du « cycle antillais » avec la parution, sous son nom et celui de Simone Schwarz-Bart (1938), d’Un plat de porc aux bananes vertes. Simone Schwarz-Bart publiera seule, notamment, Pluie et vent sur Télumée Miracle (1972).

En 2018, a été entamé le transfert des archives des Schwarz-Bart vers la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque d’André Schwarz-Bart, une partie des archives, après une convention signée entre Simone Schwarz-Bart et la BnF).

Le groupe de travail Schwarz-Bart s’attache, au sein de l’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM, CNRS-ENS), à étudier la genèse et la réception de cette double ou triple œuvre aussi riche que complexe. Notre séminaire, inauguré en 2018, s’inscrit dans cette volonté de développer, à partir des documents, l’étude du corpus au croisement de l’analyse littéraire, de l’histoire ou de l’anthropologie. Le séminaire entend aussi rappeler l’importance d’une œuvre, ou d’œuvres d’auteurs majeurs dont les sujets croisent les questions contemporaines d’identité et les drames du XXe siècle aux conséquences sensibles aujourd’hui : l’antisémitisme et la Shoah d’une part, l’esclavage afro-antillais d’autre part. Les deux constituant, aux yeux d’André et de Simone Schwarz-Bart, les deux grandes tragédies et maux de l’occident, comme les deux faces d’un même manteau. Les œuvres d’André et de Simone Schwarz-Bart sont aussi représentatives d’une littérature des marges de la France et de la francophonie : tant géographiquement (Alsace pour André Schwarz-Bart, Caraïbe pour Simone Brumant-Schwarz-Bart), thématiquement (antisémitisme et esclavage), identitairement (minorités noire et juive) que linguistiquement (créole et yiddish).

Le séminaire qui a débuté en 2018 se poursuivra d’année en année, en élargissant et approfondissant les sujets. Il espère toucher à la fois le public de la recherche et un public plus élargi, par la communication, mais aussi par des séances de conférences-rencontres sur des thèmes qui, partant des questions abordées par les Schwarz-Bart, rejoignent notre questionnement de l’Histoire et de notre contemporanéité.

Toutes les séances se donnent à l’ENS, 45 rue d’Ulm Paris. Compte-tenu de la situation actuelle, il est obligatoire de s’inscrire au préalable.

Pour tous renseignements complémentaires et inscriptions, merci de contacter les coordinatrices : groupeschwarzbart@item-cnrs.fr

Conférences :