ScholarWeb

01/01/2008,

Financé par l’Institut des Sciences de la Communication du CNRS (ISCC) pour une période de 18 mois (juin 2008 à décembre 2009), le projet ScholarWeb. Emergence de communautés savantes sur le Web. Pratiques, usages et discours est coordonné par Paolo D’Iorio et Thierry Poibeau en collaboration avec le Oxford Internet Institute (Université d’Oxford) et le Research Centre for English and Applied Linguistics (Université de Cambridge).

Le projet vise à faire un bilan des initiatives, des besoins et des développements récents en matière d’édition scientifique de textes littéraires et philosophiques. Il s’appuie sur l’expérience des porteurs du projet en matière de d’éditions savantes numériques d’une part, et de traitement des langues d’autre part. Le projet s’articule autour de deux axes complémentaires :

1) Analyse des communautés savantes sur le Web, à partir de projets d’édition scientifique actuellement en cours. Cette analyse porte sur différents aspects : juridiques (problèmes de copyright, différences d’Etat à Etat, évolution de la notion de copyright en rapport avec l’avènement de l’édition électronique), économiques (modèles économiques possibles, viabilité sur le long terme), sociaux (rapports entre édition électronique et édition papier, inscription institutionnelle des communauté virtuelles).

2) Analyse de l’apport des outils informatiques pour l’édition électronique. Cette analyse portera sur les logiciels d’éditions sur le Web et les fonctionnalités spécifiques à prendre en compte. Au-delà, l’analyse portera aussi sur les outils d’analyse des langues, afin d’étudier l’apport des outils d’accès avancés au texte et d’analyse statistique des fonds textuels. On s’intéressera enfin à des besoins spécifiques de l’édition électronique, comme le repérage automatique de citations.

Principaux résultats du projet :

  • Organisation d’un colloque international à Cambridge en 2009 en collaboration avec le Centre for Research in the Arts and Social Sciences and Humanities intitulé Building a Virtual Humanities Collaboratory.
  • Organisation d’un séminaire international à la Maison française d’Oxford (avril-mai 2009) sur le « Digital Humanities »
  • Des études de groupes d’utilisateurs (« focus groups ») ont été menées à partir d’un ensemble d’utilisateurs représentatifs de technologies Web dans le monde des SHS.
  • Le projet est mené en étroite collaboration avec l’action européenne COSTA32, Scholarly Communities on the Web, qui porte sur des thèmes relativement similaires. Une participation croisée à certaines réunions a été rendue possible afin de profiter de l’expérience de chacun.