ITEM (CNRS/ENS)
45, rue d'Ulm
75005 Paris
Tél. : 01 44 32 30 45
item@ens.fr
 
 
 

Maya Lavault

Maya Lavault

Télécharger CV

Professeur du secondaire,

Maya Lavault, professeure agrégée de Lettres modernes actuellement en poste dans l'enseignement secondaire, est docteure de l’université Paris-Sorbonne : elle a soutenu en décembre 2009 une thèse intitulée « Des secrets à l’œuvre : formes et enjeux romanesques du secret dans À la recherche du temps perdu de Marcel Proust », sous la direction d’Antoine Compagnon (Université Paris IV – Collège de France), à paraître aux éditions Champion.

Ses recherches portent principalement sur les motifs thématiques du secret dans le roman de Proust, mais aussi sur la conception proustienne de la fiction comme exploration des possibles, l'imbrication entre essai et fiction, ainsi que l’intertextualité dans et hors de la Recherche - elle s’est intéressée, en particulier, à « l’usage de Proust » dans l'oeuvre d’Annie Ernaux.

Dans le cadre des travaux de l'équipe Proust, elle a notamment organisé une journée d'étude intitulée « Essai et fiction dans la Recherche : le partage des genres ? » en 2011, puis co-dirigé le séminaire mensuel destiné aux étudiants de Master de Lettres “Proust en amateur” en collaboration avec Matthieu Vernet et Géraldine Dolléans, en partenariat avec l’ENS-Ulm (Collège de France – février à mai 2015 / janvier à juin 2016).

Elle a réalisé plusieurs contributions au Bulletin d'informations proustiennes (Éd. Rue d'Ulm) :

  • « Variations autour d'"Un amour de Swann" : pour un essai de génétique fiction », n° 43, 2013, p. 49-58.
  • « La Recherche, de l'essai fictionnel à la fiction critique », Essai et fiction dans la Recherche : le partage des genres ?, n° 42, 2012, p. 127-133.
  • « “Voir par la fenêtre éclairée” : un motif dans le tapis ? », n° 38, 2008, p. 129-142.

Elle a également contribué au volume "Proust 1913" de la revue Genesis avec un article intitulé « Du côté de l'incipit de la Recherche : la genèse de la fiction selon Proust ».

Ses contributions à la Revue d'études proustiennes (éd. Classiques Garnier) paraîtront prochainement :

  • « La bibliothèque des œuvres fantômes de la Recherche », in La bibliothèque mentale de Marcel Proust, sous la dir. de G. Perrier, n°5, 2017-1. 
  • « Comment parler des livres qu’on n’a pas écrits ? », in Proust et le livre à venir, sous la dir. de L. Fraisse, n°6, 2017-2.

 

 
 
Colloques
 
Séminaires
 
Conferences
 
Financements