18/11/2021, IEA ( 17, quai d'Anjou) et Institut du monde anglophone (5 rue de l'école de médecine)

Gustave Courbet, Portrait de Baudelaire (1848), Montpellier, musée Fabre © RMN-Grand-Palais / Agence Bulloz

Colloque international organisé par Aurélia Cervoni, Henri Scepi, Andrea Schellino

Réservation via les sites internet de l’IEA et de la BNF (obligatoire pour la journée du 18 novembre, recommandée pour les journées des 19 et 20 novembre).

 

Télécharger ici le programme en pdf

 

avec le soutien de la BnF, de l’Institut d’études avancées de Paris, de l’Institut des textes et manuscrits modernes (ENS-Ulm/CNRS), de l’EUR Translitteræ (PSL Université), du musée Carnavalet, de la Sorbonne Nouvelle (CRP 19) et de Sorbonne Université (CELLF)

Comité scientifique : Pierre Brunel (Institut de France), Jean-Marc Chatelain (BnF), Jacques Dupont (Université de Versailles-Saint-Quentin), André Guyaux (Sorbonne Université), John E. Jackson (Université de Berne), Bertrand Marchal (Sorbonne Université), Yoshikazu Nakaji (Université de Tokyo), Luca Pietromarchi (Université Roma III), Jean‑Luc Steinmetz (Université de Nantes).

PROGRAMME

Jeudi 18 novembre 2021

Institut d’études avancées de Paris – 17, quai d’Anjou

Matinée, 9 h  12 h, sous la présidence d’Henri Scepi

9 h  Accueil des participants

9 h 30   Ouverture, par Aurélia Cervoni, Henri Scepi et Andrea Schellino

10 h   Karin Westerwelle : Baudelaire et la poésie de la Renaissance

10 h 20   Barbara Bohac : Les Fleurs du Mal à la lumière des Tragiques d’Agrippa d’Aubigné

10 h 40   François Vanoosthuyse : Le romantisme en héritage

11 h   Discussion

 

Après-midi, 14 h 30  18 h, sous la présidence de Jean-Luc Steinmetz

 

14 h 30   Filip Kekus : La fantaisie dans la pensée esthétique et poétique de Baudelaire

14 h 50   Corinne Bayle : Les images rêvées : la réinvention baudelairienne du poème-ekphrasis

15 h 10   Discussion et pause

16 h   Dominique Dupart : La circonstance lyrique en question :
Sainte-Beuve et Baudelaire à propos de Pierre Dupont

16 h 20   Olivier Bivort : Des notices littéraires aux réflexions sur les contemporains :
autour des Poëtes français d’Eugène Crépet

16 h 40   Jean-Christophe Cavallin : Mètre et mélancolie. La condition du poète moderne

17 h   Discussion

 

Vendredi 19 novembre 2021

Grand amphi de l’Institut du monde anglophone – 5, rue de l’École de médecine

Matinée, 9 h  13 h, sous la présidence d’André Guyaux

9 h   Alain Vaillant : Baudelaire, artiste de la latinité profonde

9 h 20   François Lallier : Baudelaire / Virgile : Andromaque et les « vastes portiques »

9 h 40   Esther Pinon : Baudelaire et la tradition du dialogue,
du chant amébée à la tradition romantique

10 h   Discussion et pause

10 h 50   Hugues Marchal : « Le plus raisonnable serait de supprimer radicalement » :
(quasi) silence sur la poésie des secondes Lumières

11 h 10   Jean-Christophe Abramovici : Baudelaire et la tradition des parnasses satyriques

11 h 30   Jean-Michel Gouvard : Baudelaire et le poème en prose : entre tradition et modernité

11 h 50   Discussion

 


Samedi 20 novembre 2021

Bibliothèque nationale de France, site Tolbiac, Petit auditorium

Matinée, 9 h 30  13 h, sous la présidence d’Aurélia Cervoni et Andrea Schellino

9 h 30   Jean-Marc Chatelain : Présentation de l’exposition « Baudelaire, la modernité mélancolique »

10 h   Kazuya Tsukiyama : Baudelaire et la tradition du pittoresque

10 h 20   Julien Zanetta : Du sonnet comme compte rendu : les traditions poétiques de la critique d’art

10 h 40   Raisa Rexer : Nu photographique, nu poétique :
la métaphore et le corps moderne chez Baudelaire

11 h   Discussion et pause

11 h 50   Marisa Verna : « Un système est une espèce de damnation » : la tradition Baudelaire

12 h 10   Jean-Pierre Bertrand : Baudelaire influencé et influenceur

12 h 30   Discussion

 

Après-midi, 14 h 30  18 h, sous la présidence d’Olivier Bivort

 

14 h 30   Aurélie Foglia : Baudelaire, « complètement dégoûté de la littérature »

14 h 50   Adrien Cavallaro : Baudelaire moraliste désagréable.
Remarques sur les maximes du Spleen de Paris

15 h 10   Federica Locatelli : Arracher la lune du ciel : Baudelaire et le mythe de la femme lunaire

15 h 30   Discussion et pause

16 h 20   Laura Santone : Une « ressemblance intime » : Baudelaire traducteur de Poe

16 h 40   John E. Jackson : Baudelaire et la dialectique de l’horreur

17 h   Discussion et clôture

 

Réservation via les sites internet de l’IEA et de la BnF
(obligatoire pour la journée du 18 novembre, recommandée pour les journées des 19 et 20 novembre)
Baudelaire et les traditions poétiques – Institut d’études avancées de Paris (paris-iea.fr)
Baudelaire et les traditions poétiques | BnF – Site institutionnel