Genèse de Babel, Claude JACQUET . 1985
Le Manuscrit inachevé. Écriture, création, communication. 1986
La Genèse du texte. Les modèles linguistiques. 1987, 2003
De la lettre au livre, Sémiotique des manuscrits littéraires, Louis HAY . 1989
L’Écriture et ses doubles. Genèse et variation textuelle, Jean-Louis LEBRAVE , Daniel FERRER. 1991, 2000.
Genèses du roman contemporain. Incipit et entrée en écriture, Daniel FERRER , Bernhild BOIE . 1993
Marcel Proust : Écrire sans fin, Jean MILLY , Rainer WARNING. 1996

Ces travaux explorent les problèmes du champ littéraire à partir du texte capital qu’est « À la recherche du temps perdu ». L’œuvre de Proust permet en effet d’étudier concrètement des enjeux actuels de la critique à partir des notions de visée et de transformation, d’écriture et de texte.

Pourquoi la critique génétique ? Méthodes, théories, Daniel FERRER , Michel CONTAT, 1998

Alliant études de cas illustratifs et articles théoriques, les contributions de ce volume entendent faire le point sur la nature, les fondements et la légitimité de la critique génétique. Celle-ci s’est attachée depuis plus de deux décennies à l’étude de la création en train de se faire grâce à l’analyse des traces matérielles (brouillons, scénarios, esquisses, épreuves corrigées…), indices du travail mental qui la produit. Examen de notions au cœur de la génétique et pistes nouvelles (intentionnalité, part du verbal dans l’écrit…). Une discussion avec Derrida traitant de la notion et de la réalité de l’archive clôt l’ouvrage.

Genèses du « Je ». Manuscrits et autobiographie, Philippe LEJEUNE , Catherine VIOLLET . 2000
Écrire aux XVIIe et XVIIIe siècles. Genèses de textes littéraires et philosophiques,  Jean-Louis LEBRAVE , Almuth GRÉSILLON, 2000

Cet ensemble de contributions sur l’écriture littéraire et philosophique aux XVIIe et XVIIIe siècles a pour thème l’étude de la genèse textuelle à une époque charnière de la production littéraire, lorsque les notions de littérature et d’auteur telles que nous les concevons aujourd’hui apparaissent pour la première fois. Le champ d’investigation de la critique génétique s’ouvre ainsi à des périodes et des domaines encore peu explorés.

De la lettre au livre. Sémiotique des manuscrits littéraires, Louis HAY. 2001
  Bibliothèques d’écrivains, Daniel FERRE, 2001Cet ouvrage éclaire la notion de bibliothèque d’écrivain, réelle ou virtuelle, à partir d’un échantillonnage représentatif, du XVIIIe siècle à l’époque contemporaine, de Winckelmann, Montesquieu, Stendhal, Schopenhauer, Flaubert, Nietzsche, à Valéry, Joyce, Woolf, Pinget. Ces bibliothèques permettent l’étude du processus créatif, acte individuel en interaction avec un espace social en faisant apparaître une intertextualité invisible, se révèlent être un élément essentiel de la genèse des textes. Les outils informatiques autorisent une exploration nouvelle de ces corpus difficiles à appréhender.
Zola, genèse de l’œuvre, Jean-Pierre LEDUC-ADINE, 2002

Trois grands axes d’investigation structurent les études de cet ouvrage : – L’analyse de la construction de l’action et des personnages, à partir notamment des premiers scénarios et ébauches, des matériaux d’enquêtes préalables, ainsi que les déplacements et transformations opérés par Zola au niveau de l’architecture d’ensemble. – La mise en récit à travers les versions successives de la rédaction, qui suppose une analyse des variantes et transformations textuelles. – La recherche des liens intertextuels, aussi bien à l’intérieur des manuscrits et dossiers relatifs à l’œuvre de Zola que par rapport à des textes d’autres écrivains.

Carnets d’écrivains. 1 : Hugo, Flaubert, Proust, Valéry, Gide, du Bouchet, Perec. 2002
Le Manuscrit inachevé. Écriture, création, communication. 2003
Genèse, censure, autocensure,  Claire BUSTARRET , Catherine VIOLLET. 2005

La censure et son corollaire, l’autocensure, n’épargnent aucun genre littéraire : fiction, essais, poésie, correspondance, autobiographies et journaux personnels. Elle concerne la littérature et son histoire dans sa généralité. Parallèlement à l’aspect strictement juridique du problème, les études ici réunies, de Rousseau à Guyotat, d’Émilie Dickinson à Violette Leduc, permettent de reconstruire les différentes étapes de la censure et d’en cerner l’impact sur les processus de création des œuvres finales grâce à l’étude des documents-témoins.