Séminaire Génétique du photographique / 2023

19/01/2023, 28 Quai des Messageries, 71100 Chalon-sur-Saône

Autoportrait, Juan-les-pins, Maurice Tabard, 1936 ©musée Nicéphore Niépce, Ville de Chalon-sur-Saône

Depuis sa fondation en 1972, le musée Nicéphore Niépce, qui tient son nom de l’inventeur de la photographie né à Chalon-sur-Saône en 1765, se consacre à la photographie sous tous ses aspects. Quasi encyclopédique, de la double invention par Niépce de la photographie et de la photogravure dans les années 1820 aux dernières avancées du numérique, la collection du musée aborde tous les aspects du médium (techniques, esthétiques, sociologiques, etc.), de la prise de vue à sa diffusion. La conservation et la valorisation de fonds pleins et entiers de photographes (du négatif à la photographie produite dans les magazines ou l’exposition en galerie), des pictorialistes Robert Demachy ou Charles Lhermitte aux expérimentations des années 1970-80s de Denis Roche ou celles plus contemporaines d’Antoine d’Agata (2000-2022), constituent un aspect essentiel de cette politique muséographique centrée sur le photographique et ses pratiques.

Directeur des collections du musée Nicéphore Niépce depuis 2008, Sylvain Besson est en charge d’une trentaine de fonds, dont ceux de Jean-Christian Bourcart, Peter Knapp, Jean Moral ou Jean-Pierre Sudre. Tout en assurant la conservation et la valorisation des collections du musée, riches de plus de quatre millions de phototypes couvrant tous les champs du photographique, de l’invention par Niépce en 1827 aux dernières avancées numériques, Sylvain Besson est commissaire de nombreuses expositions et l’intervenant principal de la formation « Gestion des fonds photographiques » de l’Institut National du Patrimoine.

Il vient de publier « Une histoire de la photographie à travers les collections du musée Nicéphore Niépce » aux Éditions Textuel à l’occasion des 50 ans du musée.

 

Attention! Séance limitée à 12 personnes, pensez à vous inscrire auprès de Aurèle Crasson (Aurele.Crasson@ens.fr) et Delphine Desveaux (delphine.desveaux@paris.fr).