Séminaire général de critique génétique /2016-2017

01/02/2017,

L’approche génétique a fait irruption depuis dix ans dans le champ des études francophones, modifiant en profondeur les pratiques et les savoirs du domaine. Il est temps aujourd’hui de procéder à une première évaluation de cette rencontre entre des corpus et une méthode, entre des pratiques – des textes, des terrains – et une approche critique. L’étude génétique de plusieurs ensembles littéraires majeurs par l’équipe « manuscrit francophone » de l’ITEM a mis au jour des enjeux poétiques, linguistiques, historiques, éthiques. Elle renouvelle les études francophones en révélant des pans inconnus de l’histoire littéraire africaine ou caribéenne. Elle peut également contribuer à enrichir les études génétiques, par la mise à disposition d’un matériau manuscrit exceptionnellement riche d’un point de vue littéraire. Surgis souvent à l’intersection des langues et des cultures (Jean-Joseph Rabearivelo, Ahmadou Kourouma, Boris Gamaleya…), dans des conditions de violence politique ou de survie personnelle (Mouloud Feraoun, Albert Memmi, Mohammed Dib), mais avec la volonté de faire œuvre, y  compris à plusieurs mains (Césaire, Schwarz-Bart, Sony Labou Tansi…), ces corpus francophones permettent de repenser les questions de genèse multilingue, d’écriture collaborative ou de genèse éditoriale.