Le multilinguisme qui, jusqu’à présent a fait l’objet de peu d’études génétiques, est un phénomène essentiel pour comprendre l’histoire de la culture occidentale et pour montrer l’importance des phénomènes multilingues dans l’étude de la création littéraire. L’approche critique de la production des écrivains plurilingues se limite le plus souvent à l’analyse des œuvres publiées en laissant en marge les manuscrits plurilingues qui donnent au chercheur un accès privilégié aux traces des processus sous-jacents à la création. Les horizons explorés par les membres de l’équipe sont multiples :

 

 

  • les écrits hétérolingues et monolingues des écrivains bilingues ou plurilingues qui méritent d’être revisités sous cet angle d’étude ;
  • l’écriture parallèle en deux langues par un écrivain ou dans le cadre d’un travail collaboratif ;
  • les traductions et adaptations réalisées par l’écrivain de ses propres textes ou supervisées par lui ;
  • les traductions par des écrivains/des traducteurs des œuvres d’écrivains étrangers ;
  • la correspondance plurilingue des écrivains, etc.

Ce séminaire est ouvert à tout chercheur, doctorant ou post-doctorant s’intéressant à la genèse des écrits et au processus créatif des écrivains plurilingues et des traducteurs.

PROGRAMME

20 octobre 2017:  Esa HARTMANN (Université de Strasbourg) : Pour une approche génétique du processus traductif : le cas de Saint-John Perse

9-10 novembre 2017: – Colloque international – Université de Bologne (Italie): Traduire l’autre
pratiques interlinguistiques et écritures ethnographiques

1er décembre 2017:  Sara GREAVES : Le creative writing plurilingue en milieu médical

10 février 2018: (ATTENTION ! changement de jour et de salle : samedi à 14h30 au 45 rue d’Ulm 75005 Paris – salle à confirmer)

Antonietta SANNA : Valéry et traduction (Séance en commun avec l’équipe  VALÉRY )

16 mars 2018: Hélène THIÉRARD (Université de Paris III) : Raoul Hausmann – la genèse multilingue d’un work in progress

18-20 avril 2018: – Colloque international – Université de Pise (Italie) : La theoresis implicite. La langue et les langues dans la genèse du texte

4 mai 2018: Madeleine STRATFORD, (Université du Québec en Outaouais, Gatineau, Québec) chercheuse invitée par labex TranferS/ITEM : La traduction des textes plurilingues : de la théorie à la pratique

1er juin 2018: Madeleine STRATFORD, (Université du Québec en Outaouais, Gatineau, Québec) chercheuse invitée par labex TranferS/ITEM : Je traduis, donc je crée : génétique de ma pratique traductive

Coordination : Olga ANOKHINA, olga.anokhina@ens.fr / Patrick HERSANT, patrickhersant@orange.fr

Lieu : CNRS, 59 rue Pouchet 75017 Paris. salle 311

Illustration : © Jaume Plensa.