Multilinguisme, Traduction, Création / 2020-2021

05/03/2021, ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris. Salle Celan. 16h – 18h

.

Pour la traduction en français des poèmes de La Terra Promessa (1950), Giuseppe Ungaretti (1888-1970) prépare à l’intention Jean Lescure (1912–2005) des textes qu’il nomme « essais de traduction », ou traductions avec « indications du sens littéral ». Les raisons pour lesquelles Ungaretti a préparé ces « auto-traductions » restent inconnues, mais, en se penchant sur les manuscrits autographes d’Ungaretti et les brouillons de création de Jean Lescure, on parvient à restituer le parcours à la fois escarpé et fascinant de cette traduction poétique à quatre mains.

Rúbia Nara de Souza est doctorante en Traduction à l’Université d’Anvers, où elle prépare une thèse de doctorat sur le processus de création de la traduction française des poèmes de Giuseppe Ungaretti avec la collaboration de Jean Lescure (Les Cinq Livres, Minuit, 1954). Elle s’intéresse aux recherches sur le rôle des traducteurs dans les systèmes littéraires ainsi que leur (in)visibilité sur les marchés éditoriaux. Elle est également traductrice de l’italien et du français vers le portugais.