Proust face à l’héritage du xixe siècle. Tradition et métamorphose

09/06/2012,

Nathalie Mauriac Dyer, Kazuyoshi Yoshikawa et Pierre-Edmond Robert (éds)

Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2012

S’il est acquis que Proust est « entre deux siècles », comme l’a dit Antoine Compagnon, cet ouvrage entend clairement replacer l’écrivain face au siècle qui l’a vu naître.

En effet, la majeure partie de son oeuvre depuis Les Plaisirs et les jours reste à bien des égards plongée dans, et tournée vers, le xixesiècle. Vingt-deux contributions détaillent ce tropisme déterminant. Fût-ce sous la forme de la parodie (Sainte-Beuve) ou du pastiche (Goncourt), l’hommage aux grandes figures tutélaires se confirme (Balzac, Flaubert, Baudelaire, Vigny, Tolstoï, Stendhal). La genèse de la critique révèle d’autres dettes, qui conduisent à réévaluer en partie l’originalité de Proust : critique de Leconte de Lisle et de Flaubert, critique musicale autour de « la bande à Franck », critique d’art aussi, qui s’émancipe de la tradition des Salons, cependant qu’on est amené à s’interroger sur certaines lacunes d’un panthéon artistique où Courbet, par exemple, fait défaut. Critique de la Cité, enfin : on revient sur l’affaire Dreyfus et le traitement romanesque de l’antijudaïsme, pour remettre, avec Proust, le xixesiècle dans une « longue durée » défiant toute périodisation.

Télécharger le dépliant ici


« Proust face à l’héritage du xixe siècle : filiation et ruptures »

Colloque des 20 et 21 novembre 2010 à l’Institut franco-japonais du Kansai, à Kyoto, sous la direction de N. Mauriac Dyer, ITEM, CNRS-ENS et de Kazuyoshi Yoshikawa, Université de Kyoto.

Sommaire

·               Chizu Nakano, U. Hitotsubashi, Tokyo : « Parodier Sainte-Beuve ou comment conjurer la tentation d’un “roman génétique” »

·               Yasué Kato, U. de Nagoya : « “Faire des vers parnassiens” – l’abandon du rêve lycéen et la naissance de l’esthétique de la Recherche »

·               Julie André, Institut d’Études politiques Nancy : « De Baudelaire à Vigny : la constitution de Sodome et Gomorrhe IId’après le Cahier 46 »

·               Akio Wada, U. d’Osaka : « Proust face à l’histoire de la critique sur Flaubert »

·               Tomoko Boongja Woo, U. Tezukayama Gakuin, Osaka : « Proust et le xixe siècle selon ses critiques contemporains »

·               Eri Wada, U. Aoyama Gakuin, Tokyo : « L’affaire Dreyfus dans le salon de Madame de Villeparisis »

·               Yuji Murakami, J. S. P. S. : « L’affaire Dreyfus et la métaphore du kaléidoscope dans la Recherche »

·               Nathalie Mauriac Dyer, ITEM-CNRS : « Entre Esther et Rachel. Avatars proustiens de la “belle Juive” »

·               Keiichi Tsumori, U. de Kyoto : « Proust et le paysage “naturiste” : un renouveau poétique dans Les Plaisirs et les jours »

·               Kunihiro Arahara, U. Meiji Gakuin, Tokyo : « Proust et les deux Louvre, de 1895 aux années vingt »

·               Kazuyoshi Yoshikawa, U. de Kyoto : « Proust et la critique d’art du xixe siècle »

·               Hidehiko Yuzawa, U. Meiji Gakuin, Tokyo : « “Les yeux du corps et ceux de la pensée” – de l’idéalisme schellingien à la multiplicité de l’être »

·               Hiroya Sakamoto, U. Rikkyo, Tokyo : « Des campagnes napoléoniennes à la Première Guerre mondiale : résonances de La Guerre et la Paixdans Le Temps retrouvé »

·               Antoine Compagnon, Collège de France : « L’autre xixe siècle »

 

« Proust et le dix-neuvième siècle : tradition et métamorphose »

Université de la Sorbonne nouvelle-Paris 3

Colloque des 1er et 2 décembre 2010 à la Maison de la Recherche de l’Université de la Sorbonne nouvelle-Paris 3, sous la direction de P.-E. Robert, Responsable du Centre de Recherches proustiennes et de Paolo Tortonese, Responsable du Centre de Recherches sur la Poétique du 19e siècle de Paris 3.

Sommaire

·               Mariolina Bertini, U. de Parme : « Déchiffrer le monde. Proust à l’écoute de Balzac »

·               P.-L. Rey, U. Paris 3 : « Stendhal et les “sensations de l’âme” »

·               Cécile Leblanc, U. Paris 3 : « Proust et la “bande à Franck” »

·               Mireille Naturel, U. Paris 3 : « Proust et Flaubert : une question de vision »

·               Annick Bouillaguet, U. Paris-Est : « Proust, cadet des Goncourt »

·               Laurence Teyssandier, U. d’Angers : « M. de Charlus entre passé et modernité »

·               J.-Y. Tadié, U. Paris 4 : « Proust et Baudelaire »

·               P.-E. Robert, U. Paris 3 : « Les Plaisirs et les jours : reflets d’une fin de siècle »