05/04/2018, Académie polonaise des Sciences - Centre scientifique à Paris. 74 rue Lauriston, Paris XVIe

INVITATION-Proust_salon_bleu-212x300.jpg

Marcel Proust est entré dans le monde des Lettres par la porte des revues et des journaux. Après de nombreuses contributions à divers périodiques durant ses années au Lycée Condorcet, il publia au Figaro, en 1903-1904, six articles sur des salons artistiques, bourgeois et aristocratiques de Paris. Ce début en tant que chroniqueur de mondanités lui valut alors une réputation de journaliste snob plutôt que d’écrivain et lui fut nuisible dans sa quête d’un éditeur pour le premier volume de son roman, Du côté chez Swann. Le lecteur de 2018 intéressé par les éléments biographiques et historiques dans ces articles, peut maintenant les compléter par deux autres restés à l’état de brouillon ainsi que par l’ample correspondance de Proust. Il se forgera ainsi un portrait de la vie mondaine du jeune écrivain et de la société de son époque, avec des figures telles que la comtesse Potocka ou la marquise de Clermont-Tonnerre dont l’hôtel particulier abrite aujourd’hui l’Académie polonaise des Sciences. Mais ce même lecteur trouvera surtout dans ces « salons » comme des échos « antérieurs » de personnages, de scènes et du style même d’À la recherche du temps perdu. Lecteurs attentifs, nous verrons comment une simple phrase dans un article sur un salon est un véritable fil conducteur à travers son œuvre, nous menant de ce « salon », en passant par sa lecture de John Ruskin et jusqu’aux brouillons de la Recherche, le cœur de l’atelier de l’écrivain.

La conférence de Pyra Wise sera suivie d’un concert.