09/05/2007,

Un grand intérêt s’est manifesté ces derniers temps pour les rapports de Proust avec les arts : la peinture, la musique. Tout récemment, on a constaté une orientation des préoccupations propres à la communauté proustienne internationale. Il paraît justifié de réfléchir ensemble sur un sujet qui pourrait fédérer cet intérêt. C’est ce que se propose le colloque, organisé dans le cadre de l’équipe de recherche LISAA de l’Université de Marne-la-Vallée, qui travaille actuellement sur la question des savoirs.
   
Il s’agira moins d’étudier ces savoirs pour eux-mêmes (les objets) que de s’interroger sur leur genèse, la manière dont Proust les a acquis avant de les disposer dans son oeuvre afin d’en faire souvent les appuis de sa démonstration, qu’ils soient le produit de l’intelligence ou de l’expérience sensible (les processus) . Comment cette connaissance s’est-elle construite ? quels en ont été les relais ? comment ont-ils été mis en fiction ? Ils sont de toute nature, et ne se limitent pas aux arts, aux sciences, au droit. On explorera aussi les apprentissages de la critique littéraire, de l’écriture romanesque, de la pensée philosophique, la venue au théâtre… Quels ont été les maîtres ? les médiateurs ? Les écrits de jeunesse, la correspondance, la genèse textuelle offriront leurs enseignements.

Ce colloque se tiendra du 9 au 11 mai 2007:
le 9 mai à l’université de Marne-le-Vallée, bâtiment du « Bois de l’étang », salle 212 (RER A, station Noisy-Champs)
et les deux jours suivants à l’ENS, 48, boulevard Jourdan, Paris, métro Porte d’Orléans, dans la grande salle du rez-de-chaussée.

Coordinatrice : Annick Bouillaguet, professeur émérite à l’UMLV.
pan style= »font-weight:bold; »>Programme :

MERCREDI 09 MAI (université de Marne-la-Vallée, Champs-sur-Marne, bâtiment du Bois de l’Etang, salle 212)
Matin
Président de séance : Edward Bizub
10h         Michael SOUBBOTNIK, université de Marne-la-Vallée
« Les moyens de la connaissance »
10h 45     Nathalie MAURIAC DYER, ITEM-CNRS
« Proust, Barbey d’Aurevilly et les vertèbres de tante Léonie »
11h 30 Pause
11h 45     François VANUCCI, université de Paris VII
« Proust possédait-il une culture scientifique ? »
12h 30 Déjeuner

Après-midi
Présidente de séance : Nathalie Mauriac Dyer
14h        Mireille NATUREL, université de Paris III
« Erreurs scientifiques et vérité romanesque »
14h 45     Edward BIZUB, Genève
« Les intermittences du coeur ; entre science et poésie »
15h 30 Pause
16h 15     Simone DELESALLE
« ‘A force de volonté je m’étais réintégré dans le réel’ »
17h        Geneviève HENROT, université de Padoue
« Proust et les savoirs ‘archaïques’. Psychanalyse et (re) connaissance sensitive »

JEUDI 10 MAI (ENS, 48, boulevard Jourdan, Paris, métro Porte d’Orléans, grande salle du rez-de-chaussée)
Matin
Président de séance : Kazuyoshi Yoshikawa
9h 30        Anne HENRY, université de Montpellier
« Marcel Proust lecteur de Gabriel Tarde : du bon usage de la sociologie »
10h 15       Stéphane CHAUDIER, université de Saint-Etienne
« La sociologie contre l’histoire »
11h        Pause
11h 15     Françoise LERICHE, université de Grenoble III
« Bouillon de culture… le rôle des salons mondains dans la diffusion des savoirs »
12 h        Déjeuner

Après-midi
Présidente de séance : Anne Henry
13 h 45     Laurence DEPAMBOUR-TARRIDE, université de Paris-V
« Proust et ses professeurs de droit »
14 h 30     Pyra WISE, ITEM-CNRS
« Proust tapissier : entre ‘bibeloter’ chez Hopilliart et proposer une philosophie de l’ameublement »
15 h 15     Anne SIMON, université de Paris III-CNRS
« Proust et les champs du savoir de son époque »
16 h        Pause
16h 15        Kazuyoshi YOSHIKAWA, université de Kyoto
« Proust aux expositions »
17h        Eliane DEZON-JONES, université de Saint-Louis (USA)
« Saniette/Saintine »

VENDREDI 11 MAI (ENS, 48, boulevard Jourdan, métro Porte d’Orléans, grande salle du rez-de-chaussée)
Matin
Présidente de séance : Marie-Miguet Ollagnier
9h 30        Jean-Marc QUARANTA, Nice
« Du savoir du romancier à la naissance d l’écrivain : quelques épisodes de la genèse de la Recherche »
10h 15     Akio USHIBA , université Keio
« Du repas flaubertien au repas proustien »
11h        Pause
11h 15         Luzius KELLER, université de Zurich
« Madeleines et aubépines : à propos de l’acquisition d’un fonds thématique »
12h        Déjeuner

Après-midi
Président de séance : Luzius KELLER
13h 45        Marion SCHMID, université d’Edimbourg
« A l’origine de la décadence : Les Plaisirs et les jours »
14h 30        Marie MIGUET-OLLAGNIER, université de Besançon
« Proust et son expérience du théâtre »
15h 15        Isabelle de VENDEUVRE, Paris
« Intertexte, contexte et texte »
16h        Pause
16h 1        Jack JORDAN, université du Mississippi
« Proust et la connaissance du moi »
17h         Bernard BRUN, ITEM-CNRS
« La ‘tabula rasa’ de Marcel Proust »