quelle-divinité-sexprime-en-mon-ame-225x300.jpg

 

À la rentrée 2018, le groupe « Génétique XVIe-XVIIe » verra le jour au sein de l’équipe de l’ITEM consacrée aux siècles pré-modernes (dir. Nathalie Ferrand).

 

Il réunira des chercheurs, spécialistes de littérature, histoire, histoire du livre et histoire de l’art, musicologie et sciences du langage qui souhaitent étudier la singularité de la textualité de la première modernité, dans ses modalités de production, de diffusion et de réception. L’exploration des enjeux, méthodes et outils en faveur d’une critique génétique des écrits des XVIe et XVIIe siècles conduira à interroger son éventuelle incidence sur l’entreprise d’édition critique, notamment numérique, de tels objets textuels.

 

La première rencontre aura lieu le mardi 4 décembre 2018, de 10h à 12h, à l’ENS, salle Jean Jaurès, 29 rue d’Ulm.