20/05/2021, En ligne : https://www.ehess.fr/fr/ehess-spring-talks-programme

EHESS-300x115.jpg

Jean-Bernard Ouédraogo et Monique Sicard, « Pour une génétique et une anthropologie des images« Séance animée par Brigitte Derlon

Les sciences sociales se méfient des images ; elles sont soupçonnées d’être trop imprégnées d’esthétisme et de subjectivité. Ces caractéristiques les éloigneraient de la rigueur scientifique. En s’appuyant sur l’exemple de la photographie, la séance sera consacrée à une discussion des fonctions heuristiques de l’image. La photographie comme un objet fabriqué est constituée de catégories de pensée et des modes de connaissance spécifiques et ceux-ci contribuent à élargir notre compréhension des dynamiques sociales. Encore faut-il dans cette perspective repérer les limites des pratiques photographiques pour mieux souligner leurs performances en matière de recherche. L’approche génétique de la photographie examine les processus de création photographique en tenant compte du trajet de l’avant-image, de l’épaisseur sociale de l’auteur et de l’identité historique des pratiques mises en œuvre dans la fabrication de cet objet. En conséquence, l’analyse soulignera la pertinence d’une compréhension anthropologique des pratiques photographiques contemporaines et de celles-ci comme révélateur du monde social. Ainsi, la photographie qui est un miroir continu du social fait apparaitre des dimensions nouvelles, jusque-là invisibles, de la vie des hommes en société. Au cours de cette séance, nous exposerons les fondements théoriques de cette approche génétique qui sera prolongée, par l’examen de situations concrètes en Europe et en Afrique, d’une anthropologie des pratiques photographiques qu’elle implique.