Pierre Michon, écrivain

22/08/2009,

Colloque de Cerisy,
sous la direction de Pierre-Marc de BIASI,
Agnès CASTIGLIONE et Dominique VIART
Tél : + 33 (0)2 33 46 91 66
Fax : + 33 (0)2 33 46 11 39
Courriel : info.cerisy@ccic-cerisy.asso.fr
www.ccic-cerisy.asso.fr

PRESENTATION DU COLLOQUE
Pierre Michon occupe une place singulière et de tout premier plan dans la littérature française contemporaine. Son premier livre, Vies minuscules, paru en 1984 chez Gallimard, est aujourd’hui reconnu comme un texte fondateur et fait figure de classique. Douze titres composent à ce jour cette œuvre dense qui fait de son auteur l’écrivain de sa génération le plus reconnu par la critique: L’Empereur d’Occident (Fata Morgana, 1989, Verdier, « Poche », 2007), Rimbaud le fils (Gallimard, 1991) et, aux éditions Verdier, Vie de Joseph Roulin, 1988; Maîtres et Serviteurs, 1990; La Grande Beune et Le Roi du bois, 1996; Mythologies d’hiver et Trois auteurs, 1997; Abbés et Corps du Roi, 2002, ainsi qu’un important volume d’entretiens (Le Roi vient quand il veut. Propos sur la littérature, Albin Michel, 2007).

Inventeur ou praticien de formes caractéristiques de la littérature d’aujourd’hui, telles que les « récits de filiations » ou les « fictions biographiques », Pierre Michon renoue avec des œuvres et des pratiques anciennes de la littérature (portrait littéraire, hagiographie) sans renoncer à l’héritage moderne et en situant résolument son travail dans l’actualité du débat sur l’écriture littéraire contemporaine. Ses textes, qu’il qualifie de « blocs de prose », se caractérisent par une écriture flamboyante et laconique. Aussi grand écrivain qu’auteur paradoxal, Pierre Michon est une exception dans notre littérature, autant par la radicalité de son engagement littéraire que par l’originalité de ses partis pris formels. Cet auteur rare, mais nullement pour happy-few, est étudié dans le monde entier, où de nombreuses recherches universitaires lui sont consacrées, comme une figure essentielle de la littérature française d’aujourd’hui.

Le colloque de Cerisy « Pierre Michon » se donne pour but d’élucider le travail et l’art du prosateur, les significations, l’esthétique et la genèse de l’œuvre à travers quelques grandes problématiques: l’écriture (le style, la prose, l’énonciation), l’intertexte, la représentation des temps et des lieux, l’imaginaire des mythes, l’interférence des arts et l’inspiration (auto)biographique. D’autres aspects non moins essentiels seront également envisagés: le rapport à l’Histoire, le travail de l’archive, l’inscription de l’œuvre dans les enjeux esthétiques de son temps, le dialogue avec les « Grands Textes » du patrimoine littéraire, le goût du sacré et du désastre.

Avec le soutien de l’Institut des Textes et Manuscrits modernes (ITEM ENS-CNRS), de l’Université de Paris 8, de l’Université de Lille 2 (EA 1061: Analyses Littéraires et Histoire de la Langue), de l’IUFM de Lyon 1 et du CIEREC (Université Jean Monnet de Saint-Etienne)

PROGRAMME PROVISOIRE
Samedi 22 août
Après-midi: ACCUEIL DES PARTICIPANTS Soirée: Présentation du Centre, des colloques et des participants

Dimanche 23 août
Matin: P.-M. de BIASI, A. CASTIGLIONE & D. VIART: Introduction — Sacré, sublime, bestial: A. CASTIGLIONE: La tentation du sublime; S. VIGNES: L’épiphanie selon Pierre Michon; Y. MÉVEL: Pierre Michon et la bête humaine — Après-midi: Des Vies: P. OUELLET: Vies de Michon: l’existence par procuration; D. LYOTARD: Jumeaux; Bruno BLANCKEMAN: Le désécrire de Pierre Michon — Soirée: Projection de « Pierre Michon, retour aux origines » (Arte, P.-A. Boutang et P.-M. de Biasi)

Lundi 24 août
Matin: Le texte et ses intertextes: P.-M. de BIASI: Endogenèse et exogenèse: les carnets de travail de Pierre Michon; A. ADLER: Un patronage faulknérien?; P. CROWLEY: Pierre Michon dans l’ombre bienveillante de Barthes? — Après-midi: De l’art et des artistes: A. JEGHAM: Du carnet de travail au texte: l’exemple de Goya; J. KAEMPFER: Pierre Michon et la théorie littéraire

Mardi 25 août
Matin: Des vocations: A. BLEAU: Enigme du désir et prodige de l’œuvre; W. ASHOLT: Vocations littéraires et artistiques dans l’œuvre de Michon; L.DEMANZE: L’épreuve de la grandeur — Après-midi: Table Ronde « Passeurs »: Editeurs / Traducteurs, avec O. BESSARD-BANQUY (Reconnaissance de Pierre Michon), R. HOFSTEDE (L’expatriation littéraire), P. de SINETY (Traduire et éditer Pierre Michon à l’étranger) et O. BÉTOURNÉ (Albin Michel) — Soirée: Lecture de D. MESGUICH

Mercredi 26 août
Matin: Des savoirs: M. SHERINGHAM: Pierre Michon et l’archive; A. GEFEN: Pierre Michon, l’espace littéraire et les sciences humaines; N. PIEGAY-GROS: Pierre Michon et l’érudition — Après-midi: DÉTENTE

Jeudi 27 août
Matin: Paysages: F. BERQUIN: Champ de blé avec corbeaux; F. PRÉCLAIRE: « Ecrire au Troisième Jour » (une poétique de la Terre chez Michon); M. van MONTFRANS-VAN OERS: « Ivresse du minimal »: la poétique du paysage dans l’œuvre de Pierre Michon — Après-midi: L’Histoire, le Temps: A. JEFFERSON: Le miracle de Lascaux; P. BERTHIER: De quoi l’an mil est-il le nom?

Vendredi 28 août
Matin: Poétiques de l’écriture: D. VIART: Contribution à une poétique de la figuration; A. HERSCHBERG-PIERROT: L’énonciation dans les carnets de travail; P. SCHOENTJES: Michon face à l’ironie — Après-midi: Table Ronde « Ecrivains », avec P. KÉCHICHIAN, C. MAJDALANI et P. OUELLETSoirée: Lecture de D. PODALYDÈS

Samedi 29 août
Matin: Entretien: H. CUECO: Voir, écrire, peindre. Maitres et serviteurs; G. LASCAULT — Lecture de P. MICHON — P.-M. de BIASI, A. CASTIGLIONE & D. VIART: Conclusions — Après-midi: DÉPART DES PARTICIPANTS