06/04/2020,

Adrien Proust écrit aux Puslowski « aux temps du choléra » par Pyra Wise

Le Fonds Pusłowski, de la Bibliothèque de l’Université Jagellonne de Cracovie, est constitué de la correspondance et des photographies de cette famille sur plusieurs générations. C’est dans ces archives que j’ai découvert une quarantaine de lettres inédites d’Adrien Proust, le père de Marcel Proust : trente-neuf lettres à la comtesse Geneviève Puslowska, née princesse Drucka-Lubecka (1821−1867) ; quatre au comte Sigismond Puslowski (1848−1913), le second fils de la comtesse ; et une de Jeanne Proust à ce dernier. Cette découverte est « capitalissime », selon le mot favori de Marcel Proust. On ne connaissait, à ce jour, que huit lettres d’Adrien Proust (deux conservées à la Rare Book and Manuscript Library, de l’Université de l’Illinois, à Urbana-Champaign, les six autres passées en vente). Mais la plupart sont d’ordre professionnel et, en outre, au moins trois sont en réalité de la main de Jeanne Proust. Ainsi, les – relativement – nombreuses lettres d’Adrien à cette comtesse polonaise permettent de découvrir son écriture, dans tous les sens du terme. On ne peut s’empêcher, à la lecture de cet ensemble, de confronter son style avec celui de son fils écrivain, qui fut aussi un grand épistolier.

…… Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page du site Proustonomics : https://proustonomics.com/une-lettre-inedite-dadrien-proust/