11/09/2020,

ALG-Le-Roi-1898_01_15-01-300x206.jpg

Le Centre d’étude sur Zola et le naturalisme de l’ITEM-CNRS / ENS a le plaisir d’annoncer l’ouverture d’un portail électronique consacré aux milliers de lettres multilingues adressées à Émile Zola durant l’affaire Dreyfus.

Disponibles en ligne, plus de 2400 lettres ont été numérisées et annotées à ce jour, sous la responsabilité de Jean-Sébastien Macke et avec l’accord de Brigitte Émile-Zola.

Ces archives épistolaires sont en ligne sur la plateforme d’édition EMAN, à l’adresse suivante : http://eman-archives.org/CorrespondanceZola/

Tous les continents sont couverts, sur une période qui va surtout des années 1880 jusqu’à la fin de la vie de l’écrivain : l’Europe limitrophe de la France (Belgique, Suisse, Allemagne, Espagne, Angleterre…), l’Europe de l’Est (Hongrie, Pologne, et les lettres de Russie…), les deux Amériques, du Nord et du Sud (Canada, États-Unis, Chili, Argentine, Brésil, Colombie, Costa Rica, Mexique ou encore Venezuela), le continent asiatique, (Inde et Indonésie), l’Australie, l’Afrique du Sud. Les collaborateurs du projet sont loin d’avoir fait le tour de ce courrier international, dont une grande partie reste encore inédite.

Cependant, le corpus déjà constitué permet d’élaborer une méthode et des axes de lecture qui répondent à la question principale du projet : quel traitement apporté à une telle masse épistolaire, pour quels intérêts et quels usages ?

Les articles du dossier épistolaire, publiés dans le numéro 94 des Cahiers naturalistes (2020), rassemblant spécialistes français et internationaux, ont tenté d’apporter quelques éclairages sur ces questions vives, après deux ans d’investigation dans le cadre d’un projet financé par le Labex TransferS (2018-2019), soutenu par la République des Savoirs.