Genesis 35 – « Le geste linguistique », sous la direction d’Irène Fenoglio.

05/12/2012,

Comment travaille un linguiste ? Quelles sont les activités sur lesquelles se fonde sa puissance d’invention ? Que laisse-t-il apparaître dans ses notes et brouillons des sollicitations méthodologiques et des hésitations par lesquelles il passe, des calculs terminologiques et prescriptions qui en résultent en vue de la finalisation de son discours destiné à enrichir le développement et le savoir théoriques ?
Toute première publication d’ensemble sur ce thème, ce numéro 35 de Genesis
propose, en quelque sorte, un état des lieux sur les potentialités d’exploration des fonds de linguistes. Venant après l’exploitation éditoriale des manuscrits de Saussure et la parution remarquée des Dernières Leçons d’Émile Benveniste (EHESS-Seuil-Gallimard, 2012), ce numéro de Genesis, richement illustré, inaugure un nouveau champ d’investigation et montre l’intérêt d’ouvrir des archives jusque-là inexplorées.

Pour commander le numéro ou s’abonner à la revue : télécharger ici  le Bulletin d’abonnement et le Bulletin de commande

Textes réunis et présentés par Irène Fenoglio

Présentation
Irène Fenoglio, Les manuscrits de travail des linguistes : un nouveau champ d’investigation génétique

Enjeux

Irène Fenoglio, Genèse du geste linguistique : une complexité heuristique
Kazuhiro Matsuzawa, Puissance de l’écriture fragmentaire et « cercle vicieux ». Les manuscrits de De l’essence double du langagede Ferdinand de Saussure
Estanislao Sofía, Comment écrire pour transmettre ? Modalités argumentatives chez Saussure

Études

Aya Ono, « Le nom c’est l’être ». Les notes préparatoires d’Émile Benveniste à l’article « La blasphémie et l’euphémie »
Valentina Chepiga, La préparation d’un ouvrage inachevé : « La glottologie » de Lucien Tesnière
Valelia Muni Toke, Le linguiste et le médecin. Les premières lettres de la correspondance Tesnière-Pichon (1936-1937) à la lumière d’un brouillon de Tesnière (1935)
Sémir Badir, Entre édition, traduction et interprétation de l’inachevé. Problèmes rencontrés lors de l’édition de « La structure fondamentale du langage » de Hjelmslev
Francis Tollis, Étude comparative des deux versions de « Observation et explication dans la science du langage » de Gustave Guillaume (1958)
Giuseppe D’Ottavi, Genèse d’un écrit saussurien : de la « théosophie » à une approche de la subjectivité

Entretiens

Tullio De Mauro,« … avoir conscience de la nature mobile et progressive de la pensée saussurienne », entretien avec Giuseppe D’Ottavi
Antoine Culioli,« Toute théorie doit être modeste et inquiète », entretien avec Almuth Grésillon et Jean-Louis Lebrave

Inédit

Émile Benveniste, Notes manuscrites sur « l’axiologie », présenté parIrène Fenoglio

Chroniques I

Irène Fenoglio et Christian Puech, Le fonds Antoine Meillet
Marc Décimo, Saussure correcteur de Louis Duvau
Jean-Claude Chevalier,« Je veux que les livres participent à mon existence »,entretien avecValentina Chepiga et Irène Fenoglio

Varia

Maxime Decout, « 53 jours »de Georges Perec : les lieux d’une ruse
Bénédicte Vauthier,« Géographie de l’exil » de Juan Goytisolo : sur les traces génétiques et intertextuelles de Paysages après la bataille
Camille Vorger, De la page au partage, du livre au live. Les blocs-notes de slameurs ou la petite fabrique d’oralittérature

Chroniques II

Comptes rendus d’ouvrages

Nouvelles d’archives, par Lydie Rauzier