19/10/2019,

Prospectus_recto-236x300.png

La Médiathèque de l’architecture et du patrimoine a acquis fin 2017 en vente publique la majeure partie du fonds de plaques de verre négatives réalisées par Émile Zola entre 1894 et l’année de sa mort.
Une partie de ces négatifs sur verre, conservés pendant plus d’un siècle dans leurs boîtes d’origine, nécessitent une remise en état pour pouvoir être manipulés sans dommages et surtout numérisés. Cette opération minutieuse doit être réalisée par des restaurateurs spécialisés dans la photographie ancienne.
En effet, plus de cinq cents plaques présentent des altérations mécaniques (décollement de la couche-image, fêlures, cassures, lacunes) voire chimiques (affaiblissement de l’image, jaunissement). Il s’agira notamment de renforcer les plaques fêlées, cassées ou présentant un décollement d’émulsion, avec des verres de doublage, après dépoussiérage et consolidation.
A l’issue de l’intervention, les plaques de verre seront numérisées, reconditionnées dans des pochettes neutres avant d’être placées dans des boîtes de conservation.
Le fonds Émile Zola ainsi restauré sera alors en mesure de traverser encore plusieurs siècles.
Le Centre d’étude sur Zola et le naturalisme (ITEM/CNRS-ENS) s’associe à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine et au Ministère de la Culture afin de récolter la somme nécessaire à cette restauration, par le moyen d’un mécénat individuel disponible à cette adresse : https://www.commeon.com/fr/projet/emile-zola-photographe#ORST