Marcel Proust, Bernard Brun

09/01/2008,

Nouveauté novembre 2007 (coll. « Idées Reçues »)

Marcel Proust
Bernard Brun
Idées Reçues – 128 pages – 9€
Les idées reçues sur Marcel Proust sont issues de deux sources. D’abord la critique des années vingt qui s’est montrée stupéfaite devant un texte long, complexe et hétérogène en apparence. Cette critique a également eu du mal à saisir le caractère autobiographique des écrits de Proust, ni roman ni confession. Enfin la mondanité et la peinture de la perversion et de l’homosexualité ont également posé problème. Ensuite, c’est l’écrivain lui-même et ses amis qui ont forgé la légende, et les idées reçues, pour des raisons publicitaires, du hibou qui inverse le jour et la nuit, de l’éternel malade, du Ritz, des pourboires, des scandales.
Aujourd’hui la réputation de Proust est au plus haut. Ses manuscrits sont parmi les plus chers dans les ventes publiques et les études proustiennes n’hésitent pas à aborder tous les pans de son oeuvre et de sa vie. Car Proust a entretenu le mystère et le secret, rendant plus complexe à cerner à la fois l’homme et l’oeuvre.

– « Proust était un esthète décadent »
– « La Recherche, c’est un roman à clefs »
–  » Illiers, c’est Combray « 
– » Proust ? Un juif sodomite ! « 
– « La Recherche est le roman de la mémoire « 
– « Proust est l’homme d’un seul livre « …

Contact : Jean-François Delage
Le Cavalier Bleu éditions