12/09/2013,

Dans le discours théorique et épistémologique de la modernité, les pratiques dites de « création musicale » ont souvent été envisagées en deux pôles franchement opposés, l’un défini par l’originalité, l’innovation, la rupture vis-à-vis de ce qui précède, l’autre par la répétition du même, le déficit d’inspiration, la soumission à une tradition.

Toutefois, depuis quelques années, musicologie et ethnomusicologie montrent que ces pratiques s’inscrivent plutôt dans un continuumallant de la reprise de matériaux (citation, collage, adaptation, parodie, amalgame, fusion…) à la créationex nihilo. L’étude de la circulation des genres et des styles musicaux, aussi bien que les enquêtes empiriques sur les processus de composition donnent à voir une réalité moins tranchée : celle de tendances de créationqui oscillent entre ces deux pôles sans s’y résumer et sans les constituer en entités antagonistes.Dans une telle perspective, la création musicale relève de divers régimes d’appropriationqui s’observent aussi bien dans les manières de faire la musique que dans leurs résultats sonores.

Dans le prolongement des deux projets ANR MuTeC (2009-2011, coord. N. Donin) et GLOBAMUS (2009-2012, coord. E. Olivier), et avec le soutien du LabEx « Création, Arts, Patrimoine » (2011-2020, PRES Hésam, dir. Ph. Dagen), nous nous proposons d’interroger le rôle des différents régimes d’appropriation dans les processus contemporains de création musicale, en puisant le matériau de notre réflexion aussi bien dans des répertoires populaires que savants, du Nord comme du Sud. Les Journées d’Étude GLOBAMUS « Pratiques et statuts de la création musicale » (2011) et « Outils et supports technologiques de la création musicale » (2012), ainsi que la conférence internationale Tracking the Creative Process in Music/Analyser les processus de création musicale (2011, 2013) ont récemment permis de mettre en évidence certaines similitudes entre les pratiques compositionnelles des musiques savantes européennes et celles des musiques populaires extra-européennes.

Les journées internationales « Approches ethno/musicologiques des processus de création musicale » souhaitent contribuer au développement d’outils méthodologiques et théoriques communs pour une analyse pragmatique des processus créatifs émancipée de quelques idées reçues – création pure et compositeur tout puissant pour la musique savante européenne, recyclage et absence d’auteur-compositeur pour les musiques populaires extra-européennes. Ce faisant, c’est donc à un dialogue plus étroit entre ethnomusicologie et musicologie qu’invitent ces journées.

Organisation : Nicolas Donin (IRCAM) et Emmanuelle Olivier (CNRS, CRAL)

>
PROGRAMME (Télécharger ici les résumés des communications et le programme en anglais)

Jeudi 12 septembre

9h45-10h : Ouverture

10h-12h30 : Pratiques musicales populaires et savantes : quelles convergences ?

Nicolas Donin (IRCAM) et Emmanuelle Olivier (CNRS, CRAL) : Exposés de synthèse sur les résultats respectifs de Globamus et Mutec concernant les thèmes des Journées.

12h30-14h : Déjeuner

14h-16h : Régimes d’appropriation : invention, emprunt, citation…

Friedemann Sallis (Univ. Calgary) : Fleurs recyclées : citation, paraphrase et allusion dans l’œuvre de György Kurtág.

Elina Djebbari (CRAL, EHESS) : « Voler des pas, voler des rythmes » : la création musico-chorégraphique des troupes de Ballet au Mali.

Daniel Ferrer (ITEM, ENS-CNRS) : Invention et recyclage dans l’écriture de Joyce.

16h-16h15 Pause

16h15-17h15 :Discussion

Discutant : Stéphane Dorin (Univ. Paris 8, CEIAS)

Vendredi 13 septembre

9h30-11h30 :Technologies de la musique et pratiques de création

Alexandrine Boudreault-Fournier (Univ.Victoria) : Musique, ‘Digitisation’, Médiation : Un aperçu du projet de recherche MusDig et du terrain à Cuba.

Paul Harkins (Univ. Edinburgh) : Appropriation and Auteurs: Digital Sampling, Field Recordings, and House Musique Concrete.

Laura Zattra (Univ. Padoue) : Qui est le Réalisateur en informatique musicale ? Méthodologie pour étudier la figure du RIM.

11h30-11h45 : Pause

11h45-12h45 :Discussion

Discutante: Catherine Servan-Schreiber (CNRS, CEIAS)

13h-14h30 : Déjeuner

14h30-17h : Ethno/musicologies des pratiques contemporaines de création musicale

Table-ronde animée par Nicolas Donin et Emmanuelle Olivier autour de plusieurs thèmes, « Le terrain », « Processus et produit », « L’individuel et le collectif », « Réseaux de circulation ». Avec Christine Guillebaud (CNRS, LESC), Philippe Le Guern (Univ. Nantes, CAPHI) et l’ensemble des participants et discutants des Journées d’Étude.