Journée de lancement des Oeuvres complètes de Rabearivelo

24/01/2011,

JOURNÉE DE LANCEMENT
Oeuvres complètes de Rabearivelo, Paris, AUF-ITEM-Présence Africaine-CNRS Éditions, collection « Planète Libre », 2010

Jean-Joseph RABEARIVELO
Oeuvres complètes, Volume I
Le diariste—L’épistolier—Le moraliste

L’auteur
Léopold Sédar Senghor voyait en lui le « Prince des poètes malgaches».Jean-Joseph Rabearivelo (1903-1937) entre en littérature comme on tombe amoureux. Imaginez, au début du XXe siècle, au coeur d’une île en ce temps soumise à la France coloniale, un jeune homme de couleur qui découvre en lui le don de l’expression, associé à l’amour des Lettres et de la langue française. Il oeuvre dès lors à se faire -en deux langues et avec quel talent !- poète, journaliste et critique, dramaturge et romancier, historien de sa tradition et traducteur de textes anciens comme de textes modernes… Rien n’échappe
à son emprise créatrice. Supposez à présent que cette oeuvre majeure soit restée largement inconnue ou introuvable jusqu’à ce qu’en 2008 les enfants de l’écrivain ouvrent la porte de leurs archives à une équipe internationale
de chercheurs ; vous obtenez une aventure scientifique et éditoriale sans équivalent, qui livre ici ses premiers résultats.
Le livre
En ce premier volume des oeuvres complètes, entièrement inédit, c’est d’abord Jean-Joseph Rabearivelo par lui-même qui apparaît. Un moraliste, à la manière de Gide. Un infatigable épistolier, en lien avec les milieux littéraires du monde entier auxquels il fait découvrir la culture et la littérature malgache. Un diariste enfin dans les Calepins bleus (1933-1937), journal intime longtemps tenu secret pour son caractère sulfureux, souvent réchappé du feu selon les
mots de Rabearivelo (1/12/35) : « Ai encore une fois velléité de brûler tous mes Calepins bleus. En suis dégoûté – tellement c’est
ou trop nu (jusqu’à montrer les os)
ou trop habillé (comme une catin âgée mais ayant toujours
besoin de vivre). »
Au lecteur de se faire une juste idée de cette âpre nudité et de ces
fards parfois capiteux en se plongeant dans le flux de cette vie
écrite !
L’équipe de recherche
Coordonnée par Serge Meitinger, Liliane Ramarosoa et Claire Riffard, elle se place sous l’égide de l’équipe « Manuscrit Francophone » du laboratoire ITEM (Institut des Textes et des Manuscrits Modernes, CNRS-ENS) et de l’AUF (Agence universitaire de la Francophonie).
Cet ouvrage est le deuxième de la collection « Planète libre » dirigée
par Pierre-Marc de Biasi et Marc Cheymol.

PROGRAMME

 SAUVEGARDER
10 h 00 –10 h 45 : Bernard CERQUIGLINI, Pierre-Marc de BIASI, Marc CHEYMOL, Introduction
10 h 45 – 11 h 45 : Laurence INK, Traitement d’un fonds d’archives familiales : préservation,
numérisation, et communication aux chercheurs (illustré de deux courts documentaires) *
11 h 45 – 12 h 30
Almut SEILER-DIETRICH, Un amour germano-malgache. Préserver les Calepins Bleus. Historique d’un projet.

12 h 30 – 14 h 00 Déjeuner libre

ÉDITER
14 h 00 – 14 h 45 : Liliane RAMAROSOA , Les nouvelles frontières de « Planète Libre », à travers
le cas Rabearivelo. Le montage institutionnel du projet d’édition.
14 h 45 –15 h 30 : Claire RIFFARD, Construire un protocole éditorial. Principes scientifiques d’édition
15 h 30 – 16 h 00 : Discussions
16 h 00 – 16 h 45
Serge MEITINGER : L’Amour la poétique. Genèse de « Lignes », poème liminaire de Sylves (1927)
16 h 45 –17 h 00 : Intervention d’un traducteur de Rabearivelo en français
17 h 00 – 17 h 30 : Un mot des co-éditeurs de l’ouvrage

17 h 30 – 19 h 00 : Rencontre de presse – Coquetèle

* Réalisés par l’unité multimédia de l’université d’Antananarivo