Baudelaire : "Éditer Baudelaire" / 2019

18/04/2019, École normale supérieure, Salle des Actes. 14 h 30-16 h 30.

Publiés chez Poulet-Malassis et de Broise en mai 1860, Les Paradis artificiels rassemblent deux articles : « De l’Idéal artificiel. Le Haschisch » et « Enchantements et tortures d’un mangeur d’opium » (Revue contemporaine, septembre 1858 et janvier 1860), qui sont la traduction et la réécriture d’une partie des Confessions of an English Opium-Eater (1821) de Thomas De Quincey. En mars 1851, Baudelaire avait fait paraître dans Le Messager de l’Assemblée un autre texte, intitulé « Du vin et du hachisch comparés comme moyens de multiplication de l’individualité ». Éditeur des Paradis artificiels au Livre de poche (2000), Jean-Luc Steinmetz abordera les questions que soulève l’édition de cet ouvrage.

———-

Poète et professeur émérite à l’université de Nantes, spécialiste de la poésie des xixe et xxe siècles, Jean-Luc Steinmetz a établi en 2010 les Œuvres complètes de Lautréamont dans la Bibliothèque de la Pléiade, et dirige l’édition des romans de Jules Verne dans la même collection (4 vol., 2012-2017). Il est aussi l’éditeur des Paradis artificiels (2000) et du Spleen de Paris (2003) de Baudelaire au Livre de poche.

 

 

      JB_de_Proyart_JL_Steinmetz

Pour réécouter la séance Jean-Luc Steinmetz (Université de Nantes), « Éditer Les Paradis artificiels »