Louis Hay
CNRS
Fondateur et directeur de l'Institut des textes et manuscrits modernes de 1968 à 1986

Maître-assistant à la Sorbonne et spécialiste d'Henri Heine, Louis Hay a retrouvé en Israël, aux États-Unis et en Suisse des manuscrits de cet écrivain, qui ont été acquis par la Bibliothèque Nationale en 1967. Il a alors été appelé au CNRS pour en assurer la mise en état avec l'assistance de Marianne Bockelkamp. De façon imprévue, ce travail a fait apparaître de nouvelles perspectives pour l'analyse de la création littéraire à travers ses traces observables. Elles ont intéressé d'autres chercheurs, et des spécialistes de Proust, de Zola, de Flaubert et de Valéry s'y ont successivement associés dans le cadre d'une formation du CNRS, le CAM (Centre d'Analyse des Manuscrits) fondé en 1976 à l'ENS rue d'Ulm. En 1979, la publication du volume Essais de Critique Génétique a donné son nom à une nouvelle discipline. La même année, le don fait par Aragon de ses manuscrits au CNRS (et par la suite, le don des héritiers de Jacques Prévert) était suivi par l'installation du CAM dans des locaux de la BnF rue de Richelieu et par son transformation en ITEM, laboratoire du CNRS associé à l'ENS et à la BnF. L.H. en fut le directeur jusqu'en 1985.

Dans ses recherches personnelles L.H. s'est intéressé à deux pôles de la génétique: ses matériaux et ses théories. Il s'est agi d'abord de doter la nouvelle discipline de techniques et méthodes pour l'analyse de son nouvel objet: le manuscrit. Conduits en collaboration avec des spécialistes du CNRS, elles visent l'ensemble de l'information véhiculée par les tracés et matériaux des documents. Ensuite, il s'agit de dire à quoi sert la génétique: un nouveau champ des études littéraires, un apport à la compréhension des processus de la création, un nouveau regard sur l'histoire culturelle. (Prix International Humboldt, 1993).

L.H. s'est également intéressé au développement de la recherche française en Sciences Humaines. Membre de la Mission sur les SHS auprès du Ministre de la Recherche et de l'Industrie, il fut co-responsable du rapport Les Sciences de l'Homme et de la Société en France, publié par La Documentation Française en 1982. Au CNRS, il a été membre du Comité National, président du Conseil du Département SHS et membre du Directoire.

Publications
 
AuteurTitreDirect. Scient.Type de publicationAnnée
Hay, LouisGenetic criticism: Another Approach to Writing?Plane, Sylvie et al. (Eds.).Article d'ouvrage collectif2017
Hay, LouisDéfense et illustration de la pageArticle d'une revue2013
Hay L.Ce que dit Genesis. Hommage à Almuth GrésillonArticle d'une revue2010
Hay, LouisImages du manuscritArticle d'une revue2008
Hay L.Critique génétique et théorie littéraire : quelques remarquesArticle d'ouvrage collectif2007
Hay, Louis "Text oder Genese": der Streit an der GrenzeArticle d'une revue2005
Hay, Louis Les manuscrits des écrivains. Questions de critique génétiqueMonographie2002
Hay L.Carnets d'écrivains 1Ouvrage collectif1990
Hay, LouisAz irodalom harmadik dimenziója (jegyzetek egy critique génétique - hez)Article d'une revue1986
Lardet P.; Hay L."Manuscripts and technology"1983
Hay L.Création littéraire et sciences humainesArticle d'une revue1977
Hay L.Ces manuscrits ont échappé à la Gestapo. Henri Heine à la Bibliothèque nationaleArticle d'une revue1966
Colloques
 
Séminaires
 
Conferences
 
Financements