Eloïse Gransagne
Doctorante, Université de Poitiers et Benemérita Universidad Autónoma de Puebla
Thèse sous la direction de Cécile Quintana

La recherche se base sur un corpus de textes autobiographiques, écrits par des femmes mexicaines non-écrivaines, « ordinaires », au Mexique, dans le cadre d’ateliers d’écriture organisés par l'association DEMAC (Documentation y Estudios de Mujeres). Cette association a choisi la création écrite autobiographique pour promouvoir l'expression des femmes par l’organisation de prix et d’ateliers d’écriture. L’objet de la thèse est de comprendre dans quelle mesure ces autobiographies s'inscrivent dans la littérature intimiste mexicaine d'aujourd'hui et quel est le positionnement de ces femmes ordinaires par rapport à ce genre littéraire. Je concentre mon analyse sur les aspects suivants : rôle de l’atelier d’écriture dans le processus de création, textes autobiographiques de femmes ordinaires et histoire littéraire, les caractéristiques d’une littérature de l’ordinaire en regard des textes de mon corpus.

 

Publications
 
Colloques
 
Séminaires
 
Conferences
 
Financements