Multilinguisme, Traduction, Création / 2020-2021

22/01/2021, ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris. Salle Celan. 16h – 18h

.

En marge des textes théoriques consacrés à la traduction, d’autres écrits, issus d’autres pratiques savantes ou littéraires, font entendre un discours qui, s’il n’aborde pas frontalement les problématiques du traduire, a cependant beaucoup à nous apprendre sur celles-ci. La démarche adoptée par Freud dans la rédaction de son texte sur l’inquiétante étrangeté et les pages qu’Hélène Cixous consacre au « cri de la littérature » constituent deux exemples d’un apport indirect mais assurément pertinent pour une réflexion sur la traduction.

Fabienne Durand-Bogaert, agrégée d’anglais, docteur en sciences du langage, enseigne l’histoire et la critique des traductions à l’EHESS. Aux publications liées à ses activités de recherche — de nombreux articles sur la traduction, dont la direction du numéro 38 de la revue Genesis (« Traduire », 2014) — s’ajoute la traduction d’une trentaine d’ouvrages de sciences humaines et de nombreuses collaborations aux catalogues d’exposition des musées français (Centre Pompidou, Jeu de Paume, CAPC de Bordeaux, entre autres).