22/01/2020,

Pyra Wise, ingénieur au CNRS et, selon la nomenclature officielle de l’équipe Proust de l’ITEM (Institut des Textes et Manuscrits modernes), « analyste de sources », est un personnage chaleureux et atypique dans la communauté des généticiens — ceux qui déchiffrent et étudient les manuscrits de Proust. Au fil des années, elle s’est fait une spécialité d’inventer (au sens archéologique du terme), d’exhumer, de présenter (dans des conférences) et de publier des lettres, des textes et des photos inédits provenant de cercles plus ou moins éloignés de Marcel Proust et de sa famille. Voici un entretien avec une femme espiègle, qui parle avec enthousiasme de ses étonnantes trouvailles. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, quelques-uns de ses articles publiés dans le Bulletin d’informations proustiennes sont en consultation gratuite jusqu’à la fin du mois de février (liens accessibles tout au long de cette interview).

Wise, c’est un aptonyme ?
Cela va sans dire ! Et Ragonneau, c’est un nom balzacien ?

(Lire la suite sur le site Proustonomics……)

"Entretien avec Pyra Wise, chercheuse d’or". Publié par Nicolas Ragonneau le