14/04/2021, En ligne

Affiche-231x300.jpg

Plus de 2000 négatifs photographiques réalisés par Émile Zola ont été acquis en 2017 par la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. L’ensemble a été restauré et numérisé grâce à un finacement participatif. C’est donc la totalité de ces images qui est aujourd’hui consultable sur Internet. Ces archives montrent combien les photographies de Zola constituent un patrimoine précieux, à la fois technique et culturel, même s’il demeure encore peu connu du grand public. Il renseigne autant sur l’art et la manière de photographier dans la seconde moitié du xixe siècle que sur la pratique singulière de Zola, amateur éclairé, qui, vers la cinquantaine, se passionne pour cet art visuel dont il fait alors son compagnon quotidien. Dans sa demeure de Médan, durant son exil en Angleterre lors de l’aff ire Dreyfus, dans ses promenades parisiennes et sa visite de l’Exposition universelle de 1900, ou encore dans les scènes familiales et amicales multipliant les portraits de Jeanne Rozerot et des enfants, le « Zola photographe » révèle une passion et un esprit d’innovation dignes de ceux qu’il mobilisa durant sa carrière d’écrivain.

La recherche universitaire et diverses institutions muséales ont pu déjà se pencher sur les fonds photographiques zoliens. Cependant, depuis le Zola photographe (Massin et F.- Émile-Zola) de 1979, il était nécessaire d’actualiser un état des lieux des collections et des sites de conservation des photographies de Zola, quarante ans après l’édition de l’ouvrage. Par ailleurs, une approche technique et concrète de son art photographique permettrait de mieux comprendre les usages qu’il pouvait faire de ses dix appareils et de ses trois laboratoires. Au-delà, il importe de questionner aujourd’hui son « style » photographique, son éventuelle « signature » esthétique au regard du travail de composition (sujets, cadrages, angles de vue, lumière et exposition,…), son goût pour la « mise en récit » des images, sinon son penchant pour la « mise en séries » d’images séquencées qui rythment une scénographie (scènes de jeu collectif, enchaînements de poses, variations à l’instar des impressionnistes,…) et rappellent son attirance pour l’écriture cyclique à laquelle font écho « les albums » familiaux.

À travers la diversité de ses intervenants (Centre Zola, MAP, Sorbonne Nouvelle, SLAEZ), cette Journée d’étude souhaite apporter des éléments de réponse sur ces questionnements, en scrutant le « laboratoire photographique » de Zola et la « fabrique » de ses clichés, tout en ayant à cœur d’ouvrir ce patrimoine sur les dispositifs didactiques de sa transmission vers les publics scolaires et universitaires. C’est en partie chose faite grâce à la numérisation du fonds récemment acquis par la MAP. Ces images, accompagnées de minutieuses notices descriptives, sont consultables sur la base de données « Mémoire » du Ministère de la Culture, accessible par la plateforme :

https://www.pop.culture.gouv.fr/gallery/6023e94948a7cc0e2cf97468.

Pour compléter ce portail de consultation, il importe d’imaginer les formes de transmission médiatique qui permettent de partager ce beau patrimoine avec le grand public, et servir ainsi la meilleure connaissance de l’œuvre polygraphique d’Émile Zola.

Programme

9h00 – Mots d’accueil

Gilles Désiré dit Gosset, directeur de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine   Alain Pagès et Olivier Lumbroso, codirecteurs du Centre Zola de l’ITEM (Université Sorbonne Nouvelle)

Matinée : « Arts et dispositifs photographiques »

Modérateur : Alain Pagès (Université Sorbonne Nouvelle)

9h15-9h25           allocution du Dr Brigitte Émile-Zola

9h25-9h55           Mathilde Falguière (MAP) : « De l’intimité à la publicité : histoire et état des sources des photographies d’Émile Zola dans les collections publiques »

9h55-10h25         François Labadens (SLAEZ) : « La photographie, miroir d’époque (1840-1902) »

10h25-10h55       Bertrand Éveno (SLAEZ) : « Profondeur de Zola photographe »

10h55-11h05       Pause

Modérateur : Céline Grenaud-Tostain (Université d’Évry)

11h05-11h35       Olivier Lumbroso (Université Sorbonne Nouvelle) : « Zola : Photographie et correspondance »

11h35-12h05       Martine Le Blond-Zola (SLAEZ) : « Zola photographe dans son intimité » 12h05-12h15       Discussion générale

Après-midi : « Fabrique des scénarios photographiques

Modérateur : Olivier Lumbroso (Université Sorbonne Nouvelle)

13h-13h30           Monique Sicard (Genèses photographiques, ITEM) : « Il faut imaginer Zola photographe. Pour une approche génétique des photographies zoliennes »

13h30-14h00       Alain Pagès (Université Sorbonne Nouvelle) : « Une photographie d’Émile Zola : le bureau de travail de l’écrivain »

14h00-14h30       Bruno Martin (MAP) : « Denise et Jacques – Histoire vraie » 14h30-14h40       Pause

Modérateur : Jean-Michel Pottier (Université de Reims Champagne-Ardenne)

14h40-15h10       Jean-Sébastien Macke (Centre Zola, ITEM) : « Les photographies de Zola dans l’enseignement primaire et secondaire : retour d’expérience »

15h10-15h40       Nathalie Borgé (Université Sorbonne Nouvelle) : « De la transmission à la médiation du fonds photographique Zola dans des dispositifs d’apprentissage langagier »

15h40-15h50       Pause

15h50-16h35       Zola photographe : regards croisés de Sarah Moon et Jean Gaumy

16h35-17h05       Grand témoin (Pascal Mougin, Université Sorbonne Nouvelle)