Giuseppe D’OTTAVI
Chercheur associé à l’ITEM, équipe « Linguistique »

Cours public dans le cadre du programme PSL TRANSLITTERAE 2021 « Recherche – Formation »
irene.fenoglio@ens.fr, giuseppe.dottavi@ens.fr

Aux sources du mouvement structuraliste.

Parcours génétiques à travers les brouillons de Saussure, Benveniste et Jakobson.

 

L’étude génétique des manuscrits de linguistes a désormais un profil bien consolidé au sein des recherches en genèse textuelle. Branche de la génétique des écrits de création scientifique, et située au carrefour entre linguistique de l’énonciation écrite et histoire des idées linguistiques, elle a connu, dans les dernières années, des avancées importantes et produit des contributions conséquentes.

Un cours expressément consacré à l’approche génétique des manuscrits de linguistes manque dans le panorama actuel de la formation en sciences humaines. Pour combler ce vide, suivant à la fois une attitude de recherche et de formation, le cours que l’équipe « Linguistique » de l’ITEM entend offrir propose un parcours à travers les manuscrits de trois auteurs qui ont largement partagé le même horizon conceptuel et terminologique.

En effet, le rôle des manuscrits de linguistes dans le cadre de l’historiographie linguistique ne concerne pas tant – ou non seulement – l’élargissement du corpus de textes (à travers, par exemple, la publication d’inédits), qu’il relève, surtout, de la prise en compte du processus de textualisation tel qu’il est témoigné par le support manuscrit. Théâtre du travail intellectuel, la page manuscrite garde des traces qui, sous les yeux du généticien, peuvent se révéler signes d’un parcours d’élaboration conceptuelle : les outils de la génétique permettent, dans le cas des manuscrits de linguistes aussi, de poursuivre la genèse de concepts et de notions, ainsi que – tout particulièrement – de suivre la construction et la fixation progressive d’un métalangage linguistique, trait qui identifie de manière qualifiante la spéculation en sciences du langage.

Le cours, adressé aux étudiants, doctorants et chercheurs intéressés à l’approche génétique des manuscrits de création scientifique, vise notamment à mettre en regard les travaux de Ferdinand de Saussure (1857-1913), Émile Benveniste (1902-1976) et Roman Jakobson (1896-1982) dans le but de reconstituer un dialogue à distance portant sur l’élaboration progressive et l’emploi de termes-clé du métalangage structuraliste, dont les trois auteurs ont marqué respectivement l’origine, l’essor et le rayonnement interdisciplinaire.

On dressera le contour des fonds d’archives de ces trois linguistes, leur histoire, leur étendue ainsi que la variété de typologie documentaire qu’ils comportent. A partir de l’analyse matérielle des documents et de leur contextualisation historiographique, on parviendra à la constitution – en échelle macro et micro – de différents dossiers de genèse et à l’exploitation du parallèle entre genèse de notions et processus de textualisation en termes d’histoire et interprétation des quelques couples opératoires du structuralisme, à savoir système/structure, valeur/identité et synchronie/diachronie.

 


Conférences :