12/07/2010,

– Organisé par l’Institut de Linguistique Française (CNRS, FR 2393)

Laboratoire en charge de l’organisation

Institut de Linguistique Française – FR 2393 du CNRS
Courriel : secretariat.ilf@ling.cnrs.fr
Téléphone : 01 43 13 56 45
Adresse : 44 rue de l’Amiral Mouchez – 75014 Paris

Site web : http://www.ilf.cnrs.fr/, rubrique Congrès Mondial de Linguistique Française
Contact : cmlf2010@ling.cnrs.fr

Organisateurs 
Franck Neveu, directeur de l’ILF (Institut de Linguistique Française), directeur du CRISCO
(Centre de Recherches Inter-langues sur la Signification en Contexte)
Jacques Durand, directeur du laboratoire CLLE (Cognition, Langues, Langage, Ergonomie)
Lorenza Mondada, directrice du laboratoire ICAR (Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations)
Thomas Klingler, directeur du département de français de l’Université Tulane de la Nouvelle Orléans et organisateur local 
Sophie Prévost, du laboratoire Langues, Textes, Traitements informatiques, Cognition (LaTTiCe)
Valelia Muni Toke, du laboratoire Modèles, Dynamiques, Corpus (MoDyCo)

Co-organisateurs
Les unités de recherche composant l’Institut de Linguistique Française :
Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF) UMR 7118 CNRS – Nancy Université – Direction : Jean-Marie Pierrel
 Bases, Corpus et Langage (BCL) UMR 6039 CNRS – Université Nice-Sophia Antipolis – Nice – Direction : Tobias Scheer
 Lexiques Dictionnaires et Informatique (LDI) UMR 7187 CNRS – Université Paris XIII Nord et Université de Cergy-Pontoise – Direction : Salah Mejri
 Cognition, Langues, Langage, Ergonomie (CLLE) UMR 5263 CNRS – Université de Toulouse II – Université Bordeaux III – Toulouse –  Direction : Jacques Durand
 Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations (ICAR) UMR 5191 CNRS – Université Lumière – ENS Lettres et Sciences Humaines –  ENS Lyon – INRP – Lyon – Direction : Lorenza Mondada
 Laboratoire Parole et Langage (LPL) UMR 6057 CNRS – Université Aix-Marseille I – Aix en Provence –  Direction : Philippe Blache
 Langues, Textes, Traitements informatiques, Cognition (LaTTiCe) UMR 8094 CNRS – ENS – Université Paris III – Paris – Direction : Michel Charolles
 Modèles, Dynamiques, Corpus (MoDyCo) UMR 7114 CNRS – Université Paris Ouest – Nanterre La Défense – Direction : Jean-Luc Minel
 Savoirs Textes Langages (STL) UMR 8163 CNRS – Université Charles de Gaulle – Lille –  Direction : Christian Berner
Equipe d’informatique linguistique de l’Institut Gaspard Monge (IGM) UMR 8049 – CNRS – Université Paris-Est – Responsable : Eric Laporte
 Laboratoire Ligérien de Linguistique  – Université d’ Orléans – Direction : Gabriel Bergounioux
Centre de recherches Inter-langues sur la signification en Contexte (CRISCO) EA 4255 – Université de Caen Basse-Normandie – Direction : Franck Neveu

Remarques sur l’évaluation des propositions
Le Congrès Mondial de Linguistique Française est une grande manifestation internationale sur et pour la linguistique française qui se caractérise par une procédure exigeante en matière d’évaluation des communications présentées au congrès :

– les propositions de communication ne sont pas des résumés mais de véritables articles (10 pages minimum, 12 pages maximum) comprenant une bibliographie ;
– la gestion des propositions, de leur répartition entre comités thématiques et au sein des comités thématiques s’effectue via un logiciel dédié (appel aux services
d’IntellAgence – http://intellagence.eu.com/fr/ – et d’EDP – http://www.edpsciences.org/ Accélérateur de congrès) ;
– l’évaluation des propositions est faite par des experts au moyen d’une grille unifiée et après une anonymisation des soumissions ;
– la production d’un CD-ROM d’actes avec index, moteur de recherche et d’un livret des résumés est assurée par le logiciel dédié, ce qui assure l’homogénéité et la qualité du résultat (gestion des marges, des formats, des polices, etc.) ;
– les communications acceptées font l’objet d’une publication en version intégrale dans les actes ;
– les actes sont distribués à l’ouverture du colloque.

Partenaires du financement de la manifestation
Les organismes actuellement sollicités sont les suivants :
– Agence Universitaire de la Francophonie
– CNRS : Institut des Sciences Humaines et Sociales – Section 34 du Comité National
– Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
– Ministère des Affaires Etrangères, direction du français et des affaires culturelles
– Ministère de la Culture – Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France
– Haut Comité à la langue française
– Association des universités francophones
– Organisation internationale de la francophonie
– UNESCO


pan style= »font-weight:bold; »>Présentation scientifique
Intérêt scientifique
Le second Congrès Mondial de Linguistique Française est organisé par l’Institut de Linguistique Française (ILF), Fédération de Recherche du CNRS (FR 2393) qui est sous la tutelle de cet organisme et du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. L’ILF regroupe douze laboratoires de recherche, qui sont les co-organisateurs de ce congrès en partenariat avec de nombreuses associations nationales et internationales. Une telle organisation conjointement prise en charge par douze unités de recherche est exceptionnelle par son ampleur et la volonté de partenariat scientifique qu’elle révèle.
Le français est une des langues du monde les plus étudiées par les linguistes. Les études
linguistiques sur le français ont permis un grand nombre d’avancées scientifiques. Pourtant, en France et dans le monde, la linguistique française n’a pas eu l’écho que méritent les recherches en cours. L’une des causes de cette situation est sans doute la faible organisation du champ scientifique en question, tant en France qu’au plan international. Pour ce qui concerne la France et le CNRS, le projet constitutif de l’Institut de Linguistique Française est précisément d’organiser ce champ scientifique, de le structurer, afin d’y faire surgir des synergies nouvelles et d’y favoriser l’éclosion de projets novateurs. Il est ainsi logique, qu’après avoir réussi une première phase d’organisation du champ français, l’ILF se pose la question de ses relais internationaux et des initiatives qu’il peut prendre pour élargir son action à l’étranger. L’idée d’un congrès mondial rendant compte de la fécondité de la linguistique française, de sa richesse théorique et pratique en termes de problématiques, de sous-domaines ou de questions abordées s’est rapidement imposée. Le premier Congrès Mondial a été organisé à Paris par l’ILF en 2008. Il a attiré plus de 300 participants et les résultats ont fait l’objet d’une publication en ligne immédiate accompagnée par un volume de résumés et un CD-ROM d’actes.
Le champ de la linguistique française au plan international est, il faut le souligner, foisonnant,
protéiforme et extrêmement productif. L’organisation d’un congrès mondial se donne pour objectif de regrouper, faire connaître et diffuser ces recherches. C’est dire que ce congrès doit être organisé sans aucun privilège d’école ou d’orientation et sans exclusive théorique ou conceptuelle quelle qu’elle soit. Chaque domaine ou sous-domaine, chaque type d’objet, chaque type de questionnement et chaque problématique portant sur le français doivent logiquement pouvoir y trouver leur place.
Dans le même ordre d’idées, la dimension internationale et l’accueil des linguistes francisants du monde entier doivent retenir toute l’attention nécessaire.
Enfin cette initiative, prise par l’ILF, doit pouvoir s’inscrire dans la durée et être reprise dans le futur sur une base bi- ou triennale par d’autres organismes ou associations de linguistique française à l’étranger.
Ceci nous conduit à proposer une organisation en partenariat pour un congrès présentant des sessions thématiques et des sessions plénières telles que précisées ci-dessous.
Les sessions thématiques ont une visée inclusive. Il s’agit de s’assurer que la linguistique française n’est pas limitée à tel ou tel domaine érigé en modèle pour les autres sous- disciplines du champ. Douze thématiques ont été retenues, qui permettent de balayer la plus grande partie du champ scientifique : (1) Phonétique, phonologie et interfaces, (2) Lexique et Morphologie, (3)Syntaxe, (4) Sémantique, (5) Discours, pragmatique et interaction, (6) Sociolinguistique et écologie des langues, (7) Psycholinguistique et acquisition, (8) Didactique et enseignement du français langue maternelle, français langue seconde, (9) Diachronie (10) Linguistique du texte et de l’écrit, stylistique (11) Histoire, épistémologie, réflexivité, (12) Traitement automatique des langues A ces douze sessions thématiques a été ajoutée une treizième session, non thématique.

Chaque thématique est coordonnée par un Président (de préférence nord-américain) et un Vice-Président (français). Les Comités scientifiques (de six à dix personnes) comportent une
proportion équilibrée de spécialistes français et étrangers. Un soin particulier a été accordé à la sélection des comités afin de s’assurer qu’ils présenteraient les plus grandes garanties scientifiques pour le succès du colloque. On trouve donc dans chaque comité des linguistes
connu(e)s mondialement pour leur contribution au domaine. La parité hommes/femmes a fait l’objet d’une attention particulière. Le rôle de ces comités sera de sélectionner les propositions de communications au colloque.

Les propositions de communications seront sous la forme de brefs articles de 10 à 12 pages
dans des normes fixées par les organisateurs. Les articles sélectionnés feront tous l’objet d’une communication orale et seront également mis à disposition des participants sous la forme d’un CD-ROM. Chaque session thématique sera conclue par une table ronde qui présentera une synthèse des travaux. Toutes les communications, y compris celles qui sont invitées (et plénières) ainsi que les tables rondes, seront publiées sous la forme d’un article de 10 à 12 pages dans les actes du colloque (sous forme de CD ROM accompagnant un livret des titres et des résumés des communications) et maintenues sous forme électronique sur le site du colloque. L’archive électronique restera accessible après le congrès.
Tant par l’ampleur du programme que par sa volonté d’internationalisation de la recherche, ce deuxième Congrès Mondial de Linguistique Française présente donc un caractère exceptionnel sur le plan scientifique.

Comité scientifique
Le Comité scientifique est composé des comités des 12 thématiques du Congrès :

Phonétique, phonologie et interfaces
Président : Randal GESS (Carleton University, Ottawa, Canada), Vice-Président : Tobias
Scheer (CNRS – Université de Nice)
Comité scientifique : Marie-Hélène Côté (Université d’Ottawa, Canada), Zsuzsanna Fagyal (University of Illinois, Urbana Champaign, USA), Jurgen Klausenburger (University of Washington, Seattle, USA), Bernard Laks (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Chantal Lyche (University of Oslo, Norway) François Poiré (University of Western Ontario, London, Canada), Douglas Walker (University of Calgary, Canada)

Lexique et Morphologie
Président : Alain Polguère (Université de Montréal, Canada), Vice-Présidente : Georgette
Dal (Laboratoire STL, Université Charles de Gaulle – Lille III, CNRS)
Comité scientifique : Pierre Corbin (Laboratoire STL, Université Charles de Gaulle- Lille III, CNRS), Gaétane Dostie (Université de Sherbrooke, Canada), Bernard Fradin (Laboratoire LLF, Université Denis Diderot Paris 7, CNRS), Jasmina Milicevic (Dalhousie University, Canada), Jean-Marie Pierrel (ATILF – Nancy Université – CNRS), Jean Pruvost (LDI, Université de Cergy-Pontoise, CNRS), Franz Rainer (Institut für romanische Sprachen Wirtschaftsuniversitât, Wien, Osterreich)

Syntaxe
Président : Yves Roberge, Université de Toronto, Canada), Vice-Président : Michel Charolles
(LaTTiCe, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, CNRS)
Comité scientifique : Géraldine Legendre (Johns Hopkins University), Claude Muller (Université Michel de Montaigne – Bordeaux III), Marie-Thérèse Vinet (Université de Sherbrroke), Eric Mathieu (Université d’Ottawa, Canada), Injoo Choi-Jonin (Université Toulouse II – Le Mirail), Béatrice Lamiroy (Katholieke Universiteit Leuven), Eric Wehrli (Université de Genève), Marleen Van Peteghem (Université Charles de Gaulle – Lille III), Julia Herschensohn (University of Washington)

Sémantique
Président : Nicolas Asher (University of Texas, Austin), Vice-Président : Jacques François
(CRISCO, Université de Caen Basse Normandie)
Comité scientifique : Michel Achard (Rice University), Jean-Pierre Koenig (State University of
New York at Buffalo), Marie-Luce Honeste (Université de Haute Bretagne, Rennes), Vincent
Nyckees (Université Denis Diderot Paris 7), David Nicolas (CNRS – CREA), Daniel Jacob (University of Freiburg-Breisgau), Richard Waltereit (Newcastel), Bert Peeters (Macquarie
University, Sidney, Australie)

Discours, pragmatique et interaction
Présidente : Monica Heller (Université de Toronto, Canada), Vice-Présidente : Lorenza
Mondada (ICAR – Université Lumière Lyon 2 – CNRS)
Comité scientifique : Knud Lambrecht (Université de Texas, Austin), Diane Vincent (Université Laval, Québec), Ulrich Dausendschön-Gay (Universität Bielefeld), Alexandra Jaffe (California State University, Long Beach), Jacques Moeschler (Université de Genève)

Sociolinguistique et écologie des langues
Président : Salikoko Mufwene (Université de Chicago), Vice-Président : Gabriel Bergounioux
(Université d’Orléans, LLL)
Comité scientifique : Annette Boudreau, (Université de Moncton, Canada), Jean-Pierre Chambon, (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3), Dominique Fattier, (Université de Cergy- Pontoise, France), Cynthia Fox (University at Albany, NY State, USA), Georg Kremnitz (Université de Vienne, Autriche) , Pierre Martinez, (Université Denis Diderot Paris 7, France), Terry Nadasdi, (University of Alberta, Canada), Raymond Mougeon, (Glendon College, York University, Toronto, Canada)

Psycholinguistique et acquisition
Président : Judy Reilly (Université de San Diego, Etats Unis), Vice-Président : Noël Nguyen
(LPL – Université de Provence Aix-Marseille I – CNRS)
Comité scientifique : Jean-Pierre Chevrot (Université Grenoble III), Delphine Dahan (University of Pennsylvanie), Ulii Frauenfelder (Université de Genève), Peter Golate (University of Illinois), Harriet Jisa (Université Lumière), Marina Laganaro (Université de Neuchâtel, Suisse), Sharon Peperkamp (ENS-EHESS), Sophie Wauquier (SFL – Université Vincennes Saint-Denis Paris 8 – CNRS)
 
Didactique et enseignement, français langue maternelle, français langue seconde
Présidente : Christiane Donahue (Université de Darmouth), Vice-Présidente : Sylvie Plane
(MoDyCo – IUFM de Paris et Université Paris IV, CNRS)
Comité scientifique : Marie-Claude Boivin (Université du Québec à Montréal, CRIFPE), Claudine Garcia-Debanc (CLLE-ERSS – Université Toulouse-Le Mirail – CNRS), Georges Lüdi (Université de Bâle), François Mangenot (Lidilem – Université Stendhal – Grenoble III,) Martine Marquillo (Université de Poitiers, FoRell-Cerlitep), Caroline Masseron (Université Paul Verlaine Metz, CELTED), Claude Germain (UQAM à Montréal)
 
Diachronie
Présidente : Mireille Tremblay (Université de Montréal, Canada), Vice-Présidente : Sophie
Prévost (LaTTiCe – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – CNRS)
Comité scientifique : Bernard Combettes (Nancy Université, France), France Martineau (Université d’Ottawa, Canada), Lene Schosler (Université de Copenhague), Barbara Vance (Indiana University), Achim Stein (Université de Stuttgart), Ulrich Detges (Université de Munich)
 
Linguistique du texte et de l’écrit, stylistique
Présidente : Ann Banfield (Université de Californie, Berkeley), Vice-Président : Gilles
Philippe (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)
Comité scientifique : Kjersti Flottum (Bergen, Norvège), Anna Jaubert (Nice), Kristin Hanson
(UC Berkeley, USA), Mervi Helkkula (Helsinki, Finlande), Anne Herschberg Pierrot (Université Paris VIII), Sylvie Mellet (Nice), André Petitjean (Metz), Laurence Rosier (Bruxelles, Belgique), Noriko Taguchi (Université de Kyoto)
 
Histoire, épistémologie, réflexivité
Président : Douglas Kibbee (Université d’Illinois, Urbana Champaign), Vice-Président : Franck Neveu (CRISCO, Université de Caen Basse- Normandie) 
Comité scientifique : Sylvain Auroux (HTL – Université Denis Diderot Paris 7 – CNRS), Wendy Ayres-Bennett (University of Cambridge), Sonia Branca (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3), Bernard Colombat (HTL – Université Denis Diderot Paris 7 – CNRS), John Joseph (University of Edinburgh, Ecosse), Francine Mazière (Université Nord Paris XIII), Christian Puech (HTL – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – CNRS), Danielle Trudeau (San José State University)

Traitement automatique des langues
Président : Annie Zaenen (Palo Alto, Université de Stanford), Vice-Président : Eric Laporte
(IGM, Université Paris Est Marne-la-Vallée – CNRS)
Comité scientifique : Pierrette Bouillon (Université de Genève, Suisse), Laurence Danlos
(Université Denis Diderot Paris 7), Thierry Fontenelle (Microsoft, Redmond, Etats-Unis), Patrick Saint-Dizier (IRIT-CNRS, Toulouse), Evelyne Tzoukermann, (Comcast/Streamsage, Washington, Etats-Unis), Pierre Zweigenbaum, (CNRS-LIMSI, Orsay)

Session non thématique
Président : Jean-Marie Pierrel (ATILF- Nancy Université – CNRS), Vice-Présidente : Valelia  Muni-Toke (MoDyCo, Université Paris Ouest Nanterre La Défense – CNRS). Les membres
du comité scientifique seront sélectionnés parmi ceux des autres comités.

Programme prévisionnel
Le Congrès fonctionne par appel à communications. Les réponses à l’appel à communications sont attendues pour le 1er décembre 2009. Le nombre total de communications est estimé à 150. 7 conférences plénières seront organisées ainsi que 12 tables rondes conclusives (une par thématique scientifique). 7 conférences plénières permettent à des chercheurs invités de réputation mondiale d’offrir un état de la recherche en linguistique française. Chacun(e) des linguistes pressenti(e)s est un chercheur de référence dans son domaine :

– Knud Lambrecht : Université du Texas à Austin (Etats-Unis)
– Jean-Luc Nespoulous : Institut Universitaire de France – Université de Toulouse Le Mirail (France)
– Sylvie Dubois : Louisiana State University (Etats-Unis)
– Ann Banfield : Université de Californie, Berkeley (Etats-Unis)
– Jean-Pierre Montreuil : Université du Texas à Austin (Etats-Unis)
– Jacques François : Université de Caen Basse-Normandie (France)
– Douglas Kibbee : Université d’Illinois, Urbana Champaign (Etats-Unis)

Calendrier
– Juin 2009 : Ouverture de la plateforme de dépôt des communications
– 01/12/09 : Date limite de réception des communications
– 15/02/10 : Notification de l’acceptation ou du refus et directives pour la version finale
– 15/04/10 : Réception des versions finales
– 15/06/10 : Impression des actes
– Congrès Mondial de Linguistique Française : 12 au 15 juillet 2010