25/06/2015, Wallraf-Richartz Museum et Biblioteca Proustiana Reiner Speck, Cologne (Allemagne)

Colloque organisé par Wolfram Nitsch et Jürgen Ritte.

25 juin : Karl Heinz Bohrer : « Proust : poetische, nich historsche Erinnerung ».

26 juin :

Edward J. Hughes : « “Comme on aimait en Dieu, je v[o]is dans la guerre” : identité et identification dans la correspondance des années de guerre de Marcel Proust ».

Pyra Wise : « Jean Bénac : une source cachée de Robert de Saint-Loup sur le front ».

Yuji Murakami : « “J’étais comme un chirurgien…” : guerre, médecine, radiographie dans la Recherche » .

Brigitte Mahuzier : « Proust et la déraison d’État ».

Jürgen Ritte : « “Je crois qu’on généralise trop les crimes allemands”. Prousts Deutschlandbild und die französische Kriegspropaganda ».

Philippe Chardin : « “L’inhumanité a encore de beaux jours devant elle” : vision comparée de la guerre de 1914 chez Proust et chez Karl Kraus ».

27 juin :

Karin Westerwelle : « Pathos und Trauer. Zur Rede über den Krieg bei Proust ».

Jörg Dünne : « Nacht über Paris : Krieg, Kataklysmus und Katakomben bei Proust und Céline ».

Wolfram Nitsch : « Luftschutzraum und Lustrevier. Die Metro in Le Temps retrouvé ».

Inauguration de l’exposition « Marcel Proust et la Grande Guerre » dans la Biblioteca Reiner Speck.