Colloque International : « Vladimir Nabokov et la France »

30/05/2013,

Organisateurs : Les Chercheurs enchantés : Société Française Vladimir Nabokov

Le colloque international Vladimir Nabokov et la France, organisé à Paris du 30 mai au 1er Juin 2013 par la Société Française Vladimir Nabokov sinscrit dans le droit fil de ses principes fondateurs. Il se pose comme premier jalon dun ample mouvement initié par des chercheurs, des enseignants, des artistes et des amoureux de la littérature qui ont Nabokov pour point de rencontre.

Vladimir Nabokov, le grand écrivain russe qui engendra une célèbre adolescente américaine, Lolita (dont la première sortie publique fut française), avant de finir ses jours en Suisse, a entretenu avec la France une relation qui pour être très féconde a été largement négligée par la critique internationale. Or, comme le rappelle à juste titre Maurice Couturier dans son récent ouvrage intitulé Nabokov ou La tentation française (Gallimard, 2011), l’écrivain francophile aurait très bien pu sinstaller définitivement en France après y avoir séjourné de 1937 à 1940, si linvasion allemande ne lavait forcéà traverser lAtlantique pour gagner le monde libre dalors. Au lieu dadopter langlais comme langue créatrice, il se serait certainement approprié le français, langue quil maniait avec une parfaite aisance depuis lenfance, comme latteste l’éblouissante nouvelle, Mademoiselle O, publiée dans la revue Mesures en 1937.

Par-delà ces considérations biographiques, ce colloque entend surtout mettre en lumière la nature des liens existant entre la culture française et l’œuvre de l’écrivain, et pour la première fois, en quelque sorte, permettre à son œuvre de « retrouver » Paris. Les liens entre l’écrivain et la France sont à double sens, puisque Nabokov, on le sait, a puisé une large partie de son inspiration dans la philosophie, la peinture, le cinéma et la littérature de notre pays ; à linverse, Nabokov a influencé ou interpellé de nombreux intellectuels et artistes français, dont Sartre, Lacan, Robbe-Grillet, Gainsbourg, pour nen citer que quelques uns. A travers des échanges qui mêleront chercheurs français et étrangers, ce colloque permettra aux spécialistes, comme aux non-spécialistes, de mesurer ensemble le(s) sens et lintensité de ces flux interculturels.

Rappelons aussi que cette manifestation se veut pluridisciplinaire, et convoque non seulement des chercheurs du monde entier issus de différentes spécialités littéraires comparatiste, angliciste, slavisante mais également des personnalités au profil non-universitaire : poètes, traducteurs, écrivains, plasticiens, comédiens, artistes de rue. Afin de conjuguer excellence scientifique et ouverture au grand public, la journée co-organisée avec la Bibliothèque publique d’information offrira une alternance de conférences et de débats ainsi qu’une lecture de « Mademoiselle O » par Denis Podalydès, tandis que d’autres événements (spectacle vivant, projection de film et exposition) offriront un précieux pendant au format classique du colloque. Ces événements ouvriront la manifestation à tous les amateurs d’art et de littérature, conviés aussi à une promenade guidée dans le Paris de Nabokov, en manière d’épilogue au colloque.

Programme :

Acceder au programme complet sur le site du colloque : http://www.vladimir-nabokov.org/association-manifestations-colloque-2013-programme-version-francaise

 Olga Anokhina interviendra le  Vendredi 31 mai 2013 – École Normale Supérieure
Salle Dussane, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris
31 mai :


Matinée

9h00 – Ouverture de la journée Agnès Derail (Ecole Normale Supérieure)

09h00-10h30 – Nabokov et la pensée française I / Nabokov and French Thought I
Modération: Isabelle Poulin (Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3, France)

Jacqueline Hamrit (Université de Lille 3, France) :
« Sartre, Lacan, Derrida and Nabokov »

Will Norman (University of Kent, United Kingdom) :
« A Taste for Freedom: Lolita and the Existentialist Road-Trip »

Yuri Leving (Faculty of Art and Social Sciences, Dalhousie University, Canada) :
« French Theory, Russian Legacy: Reading Nabokov with Pierre Bourdieu »

10h30-11h00 – pause café

11h00-12h00 – Nabokov et la pensée française II / Nabokov and French Thought II
Modération: Isabelle Poulin (Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3, France)

Paul Benedict Grant (Memorial University of Newfoundland, Canada) :
« Blessing the Freak: Nabokov contra Bergson »

Leland De la Durantaye (Claremont McKenna College, CA, USA) :
« Pure Time and Perceptual Time : the Influence of Bergson on Nabokov »

12h00-14h00 – pause déjeuner

Après-midi

14h00-16h00 – Nabokov et les romanciers français / Nabokov and French Novelists
Modération: Déborah Lévy-Bertherat (École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, Paris, France)

René Alladaye (Université Toulouse II – Le Mirail, France) :
« Remembrance of Things Past : Revisiting Pale Fire’s French Subtext »

Emily Eells (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, France) :
« Proust, Nabokov and “the language of rainbows” »

Simon Rowberry (University of Winchester, United Kingdom) :
« Reading Queneau Reading Nabokov »

Mikko Perhonen (Helsinki, Finlande):
« Master and Disciple: Nabokov Teaches Flaubert »

16h00-16h30 – pause café

16h30-18h00 – Nabokov et la langue française / Nabokov and the French Language
Modération : Emily Eells (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, France)

Olga Anokhina (Institut des Textes et Manuscrits Modernes, France) :
« Nabokov et la langue française : étude de l’utilisation du français dans les œuvres publiées, les manuscrits, les traductions et la correspondance de Vladimir Nabokov »

Julie Loison-Charles (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, France) :
«Les xénismes français dans Look at the Harlequins!: Peut-on penser que ‘ces clichés français sont symptomatiques’?»

Samuel Schuman (University of Minnesota, États-Unis) :
« The Riddle of Genre in ‘Mademoiselle O’ »

19h00-21h00 : « Enseigner Nabokov aux jeunes aujourd’hui : projection-débat »
Institut finlandais, 60 rue des écoles, 75005 Paris
Présentation et projection de l’adaptation filmique de Roi, Dame, Valet, par Anne-Marie Lafont (Lycée Jean Cocteau, Miramas).
Débat animé par Lara Delage-Toriel (Université de Strasbourg, France).