Colloque francophonie à la fondation des Treilles

02/09/2013,

Le principe : un aller-retour entre prises de parole – transmissions d’expériences ET rédaction du texte de la charte, à partir d’un brouillon initial préexistant au colloque.

Pays représentés : FRANCE, HAÏTI, CAMEROUN, TUNISIE, ETATS-UNIS, ROYAUME-UNI

LUNDI 2 SEPTEMBRE 2013

18h : mot de bienvenue. Présentation des participants. Exposé d’ouverture : Pierre-Marc de Biasi.

MARDI 3 SEPTEMBRE

Matinée (9h30-13h) : Conférence inaugurale du romancier Patrice Nganang.

Atelier 1 : les fonds littéraires manuscrits d’Afrique et de la Caraïbe / la recherche. Ouverture anthropologique.

Nicolas Martin-Granel, Daniel Delas, Claire Riffard : « SONY LABOU TANSI, AMADOU HAMPÂTÉ BÂ, KOUROUMA, CÉSAIRE, DAMAS… »

Discussion

Après-midi (16h-19h30) :

16h : Lecture du texte-martyr. Premier retravail.

17h30 : Le fonds Schlumberger de Barjeantane (sis à la Fondation des Treilles) : Présentation par Anne Bourjade.

Visite du fonds avec Valérie Dubec.

Soirée (21h) Projection de film : « Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres » (1h18), de Charles Najman, avec Frankétienne.

Évocation du terrible séisme qui a ravagé la capitale d’Haïti le 12 Janvier 2010, à travers la voix du plus grand poète haïtien, Frankétienne, et de sa pièce prémonitoire, Le piège.

Tourné dans la grande cathédrale en ruines de Port-au-Prince, ce film est un chant de vie et de mort, une réponse poétique à la tragédie et au désespoir d’un peuple qui n’en finit pas de faire le deuil des 250 000 morts du tremblement de terre…

MERCREDI 4 SEPTEMBRE

9h30-11h : Prise de parole de Pierre-Marc de Biasi et Claire Riffard, sur les enjeux du conclave.

Deux exposés, deux regards.

Le regard du chercheur, Jean Jonassaint : « LE LABYRINTHE DES AYANTS DROIT : AUTEURS/ LÉGATAIRES/ HÉRITIERS/ ÉDITEURS/ PROPRIÉTAIRES/ PHOTOGRAPHES/TRADUCTEURS »

Le regard du formateur, Ridha Najar : « LA FORMATION DES ÉDITEURS AFRICAINS AU SERVICE DE LA SAUVEGARDE DES MANUSCRITS FRANCOPHONES »

11h30-13h : Relecture du texte-martyr sous le regard d’Emmanuel Pierrat, avocat.

***

15h-17h : Atelier 2. Isabelle Le-Masne-De-Chermont, Isabelle Nyffenegger, Sophie Heywood, Albert Dichy. : La (prise de) position des institutions d’archives. Exposés sur des cas précis, avec ouverture plus générale.

Discussion

17h30-19h : Relecture du texte-martyr. Sous le regard de Marie Cornu et Catherine Le Bris, spécialistes en droit international.

21h : Exposé de Monsieur Najar sur les résultats de l’enquête sur Les Tunisiens, le livre et la lecture qu’il a diligentée en 2012 en tant que Coordonnateur national de la Consultation nationale sur le livre et la lecture.

JEUDI 5 SEPTEMBRE

9h30-11h30 : deux regards.

La place des institutions politiques

Exposé de Michèle Gendreau-Massaloux : « LES TEXTES DANS LEUR CONTEXTE, POUR DES POLITIQUES PUBLIQUES DE SAUVEGARDE ET DE DÉPÔT DES MANUSCRITS »

Les conditions d’élaboration des textes d’écrivains, dans des pays marqués par les relations complexes entre colonisés et  colonisateurs, puis par les secousses politiques des indépendances, et en ce moment même, en certains lieux, par les changements brutaux de régimes, ont interdit l’accès public à des textes majeurs.  Les initiatives de l’ITEM montrent l’intérêt d’une vaste recherche, qui puisse identifier ces œuvres souvent manuscrites, garantir les droits des auteurs ou de leurs ayant droit,  assurer leur dépôt et la liberté de leur consultation, encourager leur édition scientifique. L’initiative qui s’annonce doit susciter une démarche internationale, comme l’a fait l’élaboration de la convention de l’UNESCO sur la diversité  culturelle. On s’interrogera ici sur le rôle possible de l’OIF et de ses opérateurs, de l’UNESCO, dont la convention sur la diversité culturelle représente un exemple à suivre, et des diverses institutions culturelles qui, dans le cadre de politiques étatiques concertées, pourraient s’engager.

Le regard des journalistes, de la société civile Avec Jean-Michel Djian et Valérie Marin-La-Meslée.

11h30-13h : Relecture du texte-martyr.

***

Soirée : Projection d’un film documentaire sur Césaire, soit « Césaire, une voix pour l’histoire », d’Euzhan Palcy, soit un autre.

VENDREDI 6 SEPTEMBRE

9h30-13h :

Atelier 3 : le volet numérique. Comment organiser le dépôt immatériel des fonds numérisés ? avec Jérémy Pedrazzi et Alex Gil, spécialistes en humanités numériques.

Discussion

***

16h-19h30 :

Relecture du texte-martyr.Mise au point de la version finale.