07/12/2019, ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris. Salle Celan

Journée organisée par Andy Stafford (Leeds, Paris 13)

La présence de la Grèce prend des formes très diverses dans la vie et l’œuvre de Roland Barthes. La Grèce, c’est d’abord un pays que Barthes a visité dans les années 30 et les années 70, d’abord comme membre du Groupe de théâtre antique de la Sorbonne, puis comme touriste attiré par la sensualité du monde méditerranéen. L’article « En Grèce » (1944) relate ce premier voyage et le fichier conservé à la Bibliothèque nationale de France comporte des notations prises sur le vif en 1979. La Grèce, c’est surtout une langue et une culture très familières à tout intellectuel français formé avant la Seconde Guerre Mondiale. En 1936, encore lycéen, Barthes propose pour premier texte une réécriture ludique du Criton où se manifeste déjà son intérêt pour l’idiorrythmie (articulation d’une vie solitaire et d’une vie collective). En 1941, le jeune étudiant de vingt-six ans soutient, sous la direction de Paul Mazon, un Diplôme d’études supérieures portant sur « Évocations et incantations dans la tragédie grecque ». De 1964 à 1966, le séminaire de l’École pratique des hautes études consacré la rhétorique accorde une grande place à Aristote, comme en témoigne la publication qui en a été tirée, L’ancienne rhétorique. Aide-mémoire (1970). La Grèce, c’est enfin un discours qui traverse les siècles et que Barthes commente à son tour, voyageant de Racine à Nietzsche, de Jean-Pierre Vernant à Jacques Lacarrière. L’ambition de cette journée d’études, réunissant spécialistes anglais, belges, brésiliens et français, est de faire apparaître toute la richesse du mot « Grèce » dans l’univers de Barthes, entre matérialité du monde et représentations culturelles.

Programme

Présidente de séance : Magali Nachtergaël (Paris-13)

 

10h-12h30 : La Grèce antique et moderne

Claude Coste (Cergy-Pontoise, Item), « Voyages en Grèce »

Maarten de Pourcq (Radboud), « Barthes et le ‘Groupe de théâtre antique de la Sorbonne’ »

Christophe Corbier (EHESS), « Comment expliquer l’efficience matérielle de la musique dans Évocations et incantations dans la tragédie grecque (1941) »

Andy Stafford (Leeds/Paris-13), « Marx et/ou Nietzsche ? La Grèce antique dans la théorie barthésienne »

 

14h30-16h30 : La Rhétorique : tradition et pratique

Claudia Amigo Pino (São Paulo), « La mission rhétorique : les séminaires de 1964 à 1969 »

John McKeane (Reading), « Barthes : Rhétorique, Style, Société »

Marie Gil (Item), sujet à préciser

NB : le programme est susceptible de modification.