07/04/2011,

Docteur ès lettres, Nicolas Cavaillès est l’auteur de multiples travaux sur Cioran, et le maître d’oeuvre de son édition en « Pléiade ».

Cioran restitué dans tous ses paradoxes. Cioran qui, confronté au scandale d’une existence radicalement absurde, trouve un sursis dans l’alliage inédit des imprécations et de l’élégance. C’est en s’attachant à l’analyse de sa première oeuvre écrite en français, Précis de Décomposition (1949), que Nicolas Cavaillès dévoile toute la singularité du penseur.

Livre de la découverte enthousiaste et conquérante d’une nouvelle grammaire, livre-défouloir, ultimatum à la vie et « thérapeutique par le feu » : Précis de Décomposition marque un point de non-retour dans la lutte de l’auteur contre l’existence, et surtout contre lui-même. Suicidaire, décomposé, corrompu, esthète, enragé, joueur, Cioran y démultiplie les je que la vie commande chaque jour de ravaler sous un seul et unique visage. Souriant sans se trahir, pleurant sans se ridiculiser, se distordant sans sombrer dans la monstruosité. Nulle part mieux que dans les manuscrits du Précis on ne saisira l’impressionnante intensité de cette écriture.

Pour se procurer l’ouvrage aux Éditions du CNRS : http://www.cnrseditions.fr/Litterature/6407-cioran-malgre-lui-nicolas-cavailles.html

iv class= »chapeau »>
Docteur ès lettres, Nicolas Cavaillès est l’auteur de multiples travaux sur Cioran, et le maître d’oeuvre de son édition en « Pléiade ».