Multilinguisme, Traduction, Création / 2021-2022

06/05/2022, ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris

 

Charles Tomlinson (1927-2015) aura été « le plus grand défenseur de la poésie traduite au Royaume-Uni » (Morley). Poète de renom, critique littéraire et traducteur, il reste surtout connu à l’étranger pour sa participation à des expériences d’écriture collaborative avec des écrivains comme Octavio Paz, Jacques Roubaud et Edoardo Sanguineti. Cette conférence abordera notamment sa relation avec l’Italie et la littérature italienne et sa carrière de traducteur de la poésie italienne. À partir de documents répartis dans plusieurs centres d’archives en Italie, au Royaume-Uni et aux États-Unis, on présentera une étude génétique de sa traduction des Selected Poems d’Attilio Bertolucci (Londres, Bloodaxe 1993).

Charles Tomlinson was ‘the foremost champion of translated poetry in Britain” (Morley). A successful poet in his own right, he was also a prolific critic and translator, known internationally for his experiments in collaborative writing with writers such as Paz, Roubaud, Sanguineti. In this talk, I will focus on his relationship with Italy and Italian literature and his career as a translator of Italian poetry. Relying on archival sources from Italy, the UK, and the US, I will present a genetic study of Tomlinson’s translations of Attilio Bertolucci’s Selected Poems (Bloodaxe 1993).

Anna Saroldi est doctorante à l’Université d’Oxford et boursière de l’AHRC. Elle étudie des traductions en anglais de prose et de poésie italiennes de la deuxième moitié du XXe siècle, afin de mettre au jour leur influence au sein du système littéraire anglophone. Elle fait partie du groupe de recherche en traduction et littérature comparée OCCT (Oxford Comparative Criticism and Translation) et s’intéresse également à l’autotraduction et à l’hétéroglossie poétique entre italien, français et anglais.

Anna Saroldi is a doctoral researcher at the English Faculty of the University of Oxford. Her research project, funded by the AHRC, focuses on translators of Italian literature into English in the second half of the 20th century. She is a member of the OCCT Research Group and has presented and published papers on self-translation and heteroglossic poetical practice in Italian, English, and French.