Ilaria Andreoli a reçu sa formation en histoire de l’art en Italie (diplômes de « laurea » en art moderne et de « specializzazione » en histoire médiévale et moderne à l’Université de Gênes) et a ensuite préparé un doctorat en cotutelle entre l’Université Ca’ Foscari (Venise) et Lumière Lyon 2 (2006). Elle a reçu plusieurs bourses et financements de recherche en France (Ville de Paris-Recherche in Paris, Bourse Fernand Braudel, FMSH) et à l’étranger (Houghton Library of Harvard University, Fondation Gulbenkian, Villa I Tatti, the Library of Congress, Dumbarton Oaks and the Huntington Library, Fondazione Cini).

Spécialiste de l’illustration du livre, en particulier dans l’Italie et la France de la Renaissance, ses recherches portent sur la génétique de l’illustration, du texte à l’image. Ses publications portent sur les relations entre textuel et visuel, la circulation des modèles iconographiques et décoratifs via le livre illustré, les status ontologiques et théoriques de la reproduction, de la copie et du faux, la bibliophilie et le collectionnisme de l’art graphique entre XIXe et XXe siècle, et la terminologie génétique dans la littérature artistique italienne de la Renaissance.

Elle est actuellement responsable scientifique d’un projet d’humanités numériques sur la bibliothèque du Prince d’Essling à la Fondazione Cini de Venise et enseigne l’Histoire et la technique de l’illustration dans le cadre du Master Edition et Mémoire des Textes de l’Université de Normandie (Caen)

Livres

Collectionner pour étudier. Etudier pour collectionner. La bibliothèque et l’œuvre de Victor Masséna, prince d’Essling (à paraître, Florence, Olschki).

(éd.) Exercices furieux. A partir de l’édition de l’Orlando furioso De Franceschi (Venise, 1584), Bern: Peter Lang, 2011

Articles (sélection)

« Penser le faux : un percorso critico-bibliografico », Studiolo 11 (2014), p. 22-45.

« Heu tu insidiator. Dürer entre copie et contrefaçon », in Copier et contrefaire à la Renaissance. Faux et usage du faux, P. Mounier, C. Nativel dirs, Paris: Champion, 2014, p. 383-432.

« Ovid meta-Metamorphosis: book illustration and circulation of erotic iconographical patterns », in Interacting with Eros: erotic mythology in early modern art and drama, A. Lafont éd., London: Ashgate, 2013, p. 19-39.

« Fabulae artificialiter pictae »in Fabule pictae. Miti e Storie nelle Maioliche del Rinascimento, catalogue de l’exposition (Florence, Musée du Bargello), Florence: Giunti, 2012, p. 110-125.

Publications
 
Colloques
 
Séminaires
 
Conferences
 
Financements