Autobiographie et Correspondance (ABC). Séminaire "Éditer aujourd'hui" / 2017-2018

20/01/2018,

Le projet « Corpus 14 » vise à faire découvrir des textes jusqu’ici conservés dans les archives publiques ou privées, et peu exploités par les historiens : les correspondances des familles « peu lettrées » pendant la Première Guerre mondiale. Souvent de belle calligraphie, ces lettres posent des difficultés de lecture spécifiques : segmentations, choix graphiques non conformes à la norme, ponctuation parcimonieuse en rendent le déchiffrement délicat. On explicitera, à cet égard, les principes guidant notre édition numérique, qui suit les standards de la TEI, et peut être consultée sur les sites : http://corpus14.ortolang.fr/ et https://www.univ-montp3.fr/corpus14/. Dans un esprit philologique, cette édition garde trace des particularités de la production scripturale, telles que les ajouts verticaux et les ratures. On proposera quelques pistes d’exploitation des balises utilisées pour les signaler.

Références bibliographiques

GROSSE, S., STEUCKARDT, A., SOWADA, L., DAL BO, B. (2016). « Du rituel à l’individuel dans les correspondances peu lettrées de la Grande Guerre », F.  Neveu et alii (éds), Actes du 4e Congrès mondial de linguistique française, EPD Sciences, 1-15. DOI 10.1051/shsconf/20162706008

ROYNETTE, O., SIOUFFI, G., STEUCKARDT, A. (dir.) (2017). La langue sous le feu. Mots, textes, discours de la Grande Guerre, Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

STEUCKARDT, A. (dir.) (2015). Entre village et tranchées. L’écriture de poilus ordinaires, Uzès, Inclinaison.

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01676948/document

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01676951/document

STEUCKARDT, A. (2014). « De l’écrit vers la parole. Enquête sur les correspondances peu lettrées de la Grande Guerre », F.  Neveu et alii (éds), Actes du 4e Congrès mondial de linguistique française, EPD Sciences, 353-364. DOI 10.1051/shsconf/20140801159

Agnès Steuckardt est professeure à l’Université Paul Valéry Montpellier 3 et directrice du laboratoire Praxiling (UMR 5267). Ses recherches se situent à l’interface de l’analyse de discours et de l’histoire de la langue. Elle a édité des publications sur la norme, la glose, les marqueurs discursifs, les emprunts. Elle dirige, depuis 2014, le projet « Corpus 14 », labellisé « Mission Centenaire ».