La critique génétique fêtera en 2018 le cinquantième anniversaire de l’événement qui rendit sa naissance possible. C’est en effet en 1968 que l’équipe Heine fut créée par le CNRS, afin de permettre l’exploitation d’un important fonds de manuscrits du poète allemand Heinrich Heine dont la Bibliothèque Nationale venait de faire l’acquisition grâce à Louis Hay, alors jeune maître assistant à la Sorbonne. On connaît la suite de l’histoire : sous l’impulsion de Louis Hay, l’équipe Heine a rapidement agrégé autour d’elle des chercheurs spécialistes d’autres corpus, jusqu’à la création de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes comme unité propre du CNRS en 1982. La critique génétique n’a cessé depuis de se développer et d’explorer les sentiers de la création.

1979 voit la parution des Essais de critique génétique, qui font connaître au monde savant la naissance de la jeune discipline. Et ce sont ensuite, avec une périodicité d’environ dix ans, plusieurs grands colloques internationaux qui balisent le développement de la critique génétique en 1987, puis en 1998 et en 2010. 2018 est la date suivante dans la série. Tout destine donc l’année 2018 à accueillir, en hommage au fondateur de la critique génétique, un congrès consacré à l’état actuel de notre discipline et à ses perspectives d’avenir.

***

La critique génétique comme processus
Congrès du cinquantenaire (1968-2018)
(Programme provisoire, mai 2018)

***

 

MERCREDI 17 OCTOBRE 2018
École normale supérieure, Salle Dussane

16h30, Cérémonie d’ouverture

Le directeur de l’École normale supérieure (à confirmer)

La présidente de la Bibliothèque nationale de France (à confirmer)

Le président du CNRS (à confirmer)

Intervention de Louis Hay, fondateur de l’ITEM

Table ronde des directeurs successifs de l’ITEM : Almuth Grésillon, Daniel Ferrer, Jean-Louis Lebrave, Pierre-Marc de Biasi, Paolo D’Iorio

19h30, Buffet dînatoire

 

JEUDI 18 OCTOBRE 2018
École normale supérieure, Salle Dussane

9h30, Session 1 : Théorie, genèses

Modération : Daniel Ferrer, Dirk Van Hulle, Nathalie Ferrand (ITEM)

Dirk Van Hulle (Université d’Anvers) : Critique génétique, textual criticism et cognition distribuée 

Charlotte Guichard (IHMC) : L’histoire de l’art à l’épreuve de la critique génétique. Autographie, présence et performance dans la peinture des Lumières 

Pause

Pierre-Michel Menger (Collège de France) : Le travail comme catégorie de la génétique

13h, Déjeuner

14h30, Session 2 : Nouveaux horizons

Modération : Anne Herschberg Pierrot (ITEM) (?)

Nathalie Ferrand (ITEM), Pierre Musitelli (ENS), Nicholas Cronk (Université d’Oxford), Le nouvel horizon des manuscrits d’Ancien Régime

Paolo D’Iorio (ITEM), Génétique philosophique

Pause

Dominique Combe (ENS) et Jean Khalfa (Université de Cambridge), Généalogies et avatars de la négritude

Pierre-Marc de Biasi (ITEM), Génétique des Arts visuels

20h, Soirée péniche avec buffet

 

VENDREDI 19 OCTOBRE 2018
École normale supérieure, Salle Dussane

9h30, Session 3 : Génétique dans le monde

Modération : Olga Anokhina, Fatiha Imdhand (ITEM)

Claudia Amigo Pino (Universidade de São-Paolo, Associação de Pesquisadores em Crítica Genética), Défis et enjeux de la critique génétique au Brésil

Graciela Goldchluck et Delfina Cabrera (Universidad nacional de la Plata), La critique génétique en Argentine

Kazuhiro Matsuzawa (Université de Nagoya), Train de nuit dans la Voie lactée de Kenji Miyazawa : les origines de la critique génétique au Japon

Pause

Bodo Plachta (Arbeitsgemeinschaft für germanistiche Edition), Komm ins Offene, Freund! – La ‘critique génétique’ en Allemagne

Paola Italia (Università degli Studi di Bologna), Alle origini della “Critica degli scartafacci”. Aux origines de la “critique des brouillons”

13h, Déjeuner

14h30, Session 4 : Supports et traces

Modération : Jean-Gabriel Ganascia (Sorbonne Université – LIP6)

Jean-Sebastien Macke (ITEM), Claire Bustarret (EHESS), [conservateur de la BnF], Codicologie des manuscrits d’auteurs

Thorsten Ries (Université de Gand), The challenge of born-digital: the critique génétique and digital forensics

Pause

Aurèle Crasson (ITEM), Jean-Louis Lebrave (ITEM), Nathalie Léger (Directrice de l’IMEC), Jeremy Pedrazzi (ITEM), Thorsten Ries (Université de Gand), Genetic Forensics, analyser les disques durs de Jacques Derrida

Stéphane Reecht (BnF), Conserver le support, conserver l’information: des défis pour les institutions patrimoniales

19h, Buffet dînatoire

20h30, Catherine David (écrivaine, Paris) et William Kinderman (Université de l’Illinois), Conférence-concert de génétique musicale

 

SAMEDI 20 OCTOBRE 2018
Bibliothèque nationale de France (Site Richelieu, salle Vivienne)

10h00, Session 5 : Grands corpus de la Bibliothèque nationale de France

Présentation de chaque corpus sous forme de dialogue entre un chercheur et un conservateur de la BnF.

Jean-Marc Hovasse (ITEM), Thomas Cazentre (BnF), Hugo

Olivier Lumbroso (Université Paris 3), Guillaume Fau (BnF), Zola

Nathalie Mauriac Dyer (ITEM), Guillaume Fau (BnF), Proust

13h Déjeuner

14h30

Franz Johansson (Université de Paris 4), Olivier Wagner (BnF), Valéry

Luc Vigier (Université de Poitiers), Marie Odile Germain (BnF), Aragon

Irène Fenoglio (ITEM), Émilie Brunet (BnF), Benveniste

Exposition et présentation au public d’un ensemble de manuscrits originaux.

***

Membres du comité d’organisation  :

  • Direction (Paolo D’Iorio, Aurèle Crasson, Élise Anastase)
  • Représentants des responsables des journées (DR : Nathalie Ferrand, Jean-Marc Hovasse, Nathalie Mauriac; CR : Olga Anokhina; ITA : Claire Riffard; Émérites : Daniel Ferrer, Jean-Louis Lebrave)
  • Représentant des enseignants-chercheurs (Pierre Musitelli, ENS)
  • Représentant pour les ITA, doctorants, post-doctorants et CDD (Jean-Sébastien Macke)