Séminaire technique Corpus et humanités numériques : Retours d’expériences sur la mise en ligne de corpus en art et littérature

30/11/2017,

Jeudi 30 novembre 2017, 14h30-17h

Visioconférence sur deux lieux : à l’ITEM (59/61, rue Pouchet 75017 Paris, salle de conférence, http://www.pouchet.cnrs.fr/plan.htm) et à la Maison des sciences de l’homme Ange Guépin de Nantes (5 allée Jacques Berque, 44021 Nantes cedex 1, salle du conseil, http://www.msh.univ-nantes.fr).

———————–

Collecta : Archive numérique de la collection de François-Roger de Gaignières (1642-1715)

par Anne Ritz-Guibert (École du Louvre, Paris)

 

Le programme de recherche Collecta est porté par l’École du Louvre. Il a été mené en collaboration avec une équipe de designers d’interface numérique de l’Université de Paris I-Sorbonne en partenariat avec la BnF et l’IRHT.

Collecta est une base de données qui reconstitue la collection dispersée de l’antiquaire du XVIIe siècle François-Roger de Gaignières. Construite à partir des anciens inventaires, la base de données et son interface permettent de redonner une vision globale de la collection avant sa dispersion et de retrouver le système classificatoire très perfectionné mis en place par l’antiquaire. Elle permet non seulement un accès aux documents conservés numérisés en lien avec les sites des institutions détentrices mais elle propose également de faire des liens avec les documents des XVIIIe et XIXe siècles montrant un usage ultérieur de la collection.

La collection de papier de l’antiquaire du XVIIe siècle François-Roger de Gaignières offre une vaste documentation textuelle et iconographique constituée d’originaux et d’une majorité de copies, servant l’histoire de la noblesse et de la monarchie française, l’histoire des monuments ou encore celle du costume. Le génie de Gaignières fut de prévoir l’accroissement de sa collection par différents procédés matériels (usage de contenants extensibles, pages laissées blanches, etc.), de procéder à des classements multiples en faisant réaliser par son copiste et son dessinateur des copies à l’identique rangées sous des entrées distinctes, d’organiser un jeu de renvois pour signaler les liens d’un classement à l’autre, de recourir systématiquement aux mots clefs et aux index. Afin de permettre une vue d’ensemble de la collection, il établit aussi différents inventaires et sous-inventaires. Ces dispositifs, au prix desquels la collection devenait pleinement exploitable, augurent sur bien des points, nos bases de données informatiques ouvertes aux interrogations multicritères et aux croisements d’information.