16/09/2013,

On commémore en 2013 le centenaire de la disparition de Ferdinand de Saussure (1857-1913), penseur suisse considéré comme le père de la linguistique moderne et notamment comme le précurseur de l’école structurale qui devait acquérir, vers le milieu du XXe siècle, une place d’avant-garde dans les humanités. Son ouvrage posthume, le Cours de linguistique générale, dirigé par Charles Bally et Albert Sechehaye avec la collaboration d’Albert Riedlinger, à partir des notes prises par les étudiants de Saussure au cours de trois années universitaires à Genève (1907-1911), est devenu et reste une référence incontournable de la linguistique : pour beaucoup, une véritable révolution dans les études des langues naturelles, voire du langage tout court ; sa postérité intellectuelle est incalculable.
À la fin du XXe siècle, la découverte de nouveaux manuscrits ravive la curiosité sur Saussure, dont la finesse de pensée se voit une fois de plus réévaluée. Ses Écrits de linguistique générale, recueillis par S. Bouquet et R. Engler – avec, en outre, une édition récente par René Amacker (Genève, Droz, 2011) –, introduisent de nouvelles problématiques dans le domaine de la linguistique et dans l’épistémologie au sens large.
 La théorie saussurienne fait, à présent, l’objet de nouveaux développements dans la confrontation entre leCours, les Écrits et tant d’autres travaux – légendes germaniques, anagrammes, langues indo-européennes… Sous toutes les latitudes, des chercheurs témoignent de leur intérêt pour une réexamen des idées de Saussure, de leur philosophie ou de leur épistémologie, affichée ou implicite. Cent ans après le décès du Genevois, la communauté des savants est invitée à se retrouver “avec Saussure” dans un congrès que le Département de Linguistique de l’Université de São Paulo, en partenariat avec d’autres institutions, organise à la mémoire du linguiste indispensable parmi tous.
Linguistes, historiens, sémioticiens, philosophes, littéraires, ainsi que d’autres chercheurs en sciences humaines et sociales, seront invités à cette rencontre qui se déroulera en français, en portugais, en espagnol et en anglais. Le congrès se voudrait un lieu de rassemblement à partir duquel les chercheurs, aux échelles brésilienne et internationale, pourront échanger autour de la tradition saussurienne et de ses manifestations actuelles, avec de potentiels partenariats et échanges universitaires à l’horizon.

Axes de réflexion proposés autour de la pensée saussurienne:

(i) théorie

(ii) histoire

(iii) épistémologie

(iv) domaines d’incidence et d’application


>
Pour en savoir plus : programme et liste des conférenciers :

https://sites.google.com/site/comsaussure/francais/programme