François René Martin

François René Martin, Pr.(associé)
École nationale supérieure des Beaux-Arts, 14, rue Bonaparte 75272 Paris Cedex 06
francois-rene.martin@beauxartsparis.fr

Né le 21 août 1965, à Colmar (France)

Formation

En préparation : habilitation à diriger les recherches, Université de Paris-X Nanterre, « Ingres et Raphaël. Mythes artistiques », sous la direction de Ségolène Le Men, professeur à l’Université de Paris Ouest-La Défense, membre de l’Institut universitaire de France (soutenance en 2016).

2008 : Doctorat d’histoire de l’art contemporain, Université Marc-Bloch de Strasbourg, Institut d’histoire de l’art, Grünewald et ses critiques. Problèmes d’histoire de l’histoire de l’art (XVIe-XXIe siècles), sous la direction de Roland Recht, de l’Institut, professeur au Collège de France, mention très honorable avec félicitations (Jury : R. Recht, Pascal Griener, professeur d’histoire de l’art moderne à l’Université de Neuchatel ; Jacqueline Lichtenstein, professeur à l’Université Paris-IV-Panthéon-Sorbonne ; Christine Peltre, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université Marc-Bloch de Strasbourg), 28 octobre 2008. Thèse primée par le Prix Martin-Bucer, Fondation Saint-Thomas, Strasbourg, 2010.

1995 : Doctorat de Science politique, Université Robert Schuman de Strasbourg, Institut d’études politiques, Politique et culture : les musées et le patrimoine, sous la direction de Gérard Duprat, professeur de science politique à l’Université de Paris VIII, mention très honorable avec félicitations (jury : G. Duprat, Renaud Dorandeu, professeur de science politique à l’Université Robert-Schuman de Strasbourg, Roland Recht, professeur d’histoire de l’art à l’Université de Strasbourg II, Didier Renard, professeur de science politique à l’Université de Besançon, Gérard Soulier, professeur de science politique à l’Université d’Amiens, Jean-Marie Vincent, professeur de sociologie à l’Université de Paris-VIII), 30 septembre 1995.

1995 : Maîtrise d’histoire de l’art à l’Université des Sciences humaines de Strasbourg, Institut d’histoire de l’art, L’individuel et l’inimitable. Recherches sur la « redécouverte » française de Grünewald, sous la direction d’Eric Michaud, maître de conférences à l’Université des sciences humaines de Strasbourg, mention très bien (Jury : E. Michaud et Christine Peltre, professeur à l’Université des sciences humaines de Strasbourg).

1990 : DEA d’études politiques approfondies, Université Robert Schuman de Strasbourg, Les politiques muséales en Alsace, sous la direction de Gérard Duprat, professeur de science politique (Jury : G. Duprat et Christian Heck).

1988 : Licence d’histoire de l’art et d’archéologie à l’Université des Sciences humaines de Strasbourg, mention Histoire de l’Art.

1987 : Diplôme de l’Institut d’études politiques de Strasbourg, Université Robert Schuman de Strasbourg.

1983 : Baccalauréat, lycée Camille Sée, Colmar.

___________________________________________________________________________

Domaines de recherche

- Mythes artistiques (XVe-XXIe siècles).

- Histoire des méthodes en histoire de l’art (XVIe-XXIe siècle).

- Histoire des musées et des politiques culturelles (XVIIIe-XXIe siècle).

- Ingres

- Grünewald

- Historiographie des primitifs français et allemands

-Historiographie de Raphaël

___________________________________________________________________________

Positions

Positions institutionnelles

Depuis octobre 2007 : professeur d’histoire générale de l’art à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts (Paris).

2016-2017. Fellow au Centre allemand d’histoire de l’art (Deutsches Forum für Kunstgeschichte).

2015-2016. Directeur de recherche invité au Centre allemand d’histoire de l’art (Deutsches Forum für Kunstgeschichte) pour le programme annuel.

2014-2015. Directeur de la recherche à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris.

2007-2011 : chargé de mission à l’École du Louvre, responsable de la filière « Recherche en histoire de l’art ».

2005-2007 : conseiller pour les études et la recherche à l’École du Louvre.

2003- : professeur à l’École du Louvre.

2001-2005 : pensionnaire à l’Institut national d’histoire de l’art (Paris). 

1997-2001 : chercheur associé en histoire de l’art, Université Marc-Bloch de Strasbourg (convention de recherche, Institut d’Histoire de l’Art / Délégation aux Arts plastiques-Ministère de la Culture et de la Communication).

1992-1994 : mission de recherche sur « Les réseaux de musées », pour le Département des études et de la prospective (DEP) et la Direction des musées de France (DMF), ministère de la culture.

1990-1995 : chercheur-enseignant (allocataire de recherche-moniteur et attaché temporaire d’enseignement et de recherche) à l’Institut d’études politiques de Strasbourg (Université Robert-Schuman de Strasbourg).
___________________________________________________________________________

Publications

Ouvrages

Grünewald et ses critiques. Problèmes d’histoire de l’histoire de l’art(XVIe-XXIe siècles), Paris, Beaux-Arts éditions/ITEM, à paraître en 2016.

Matthias Grünewald(en collaboration avec Michel Menu et Sylvie Ramond), Paris, Hazan, 2012 (première partie, « Grünewald et son art », p. 10-233, 320-333). éd. allemande DuMont Verlag, 2012 ; éd. italienne Jaca Books, 2012, avec une postface d’Edoardo Villata. Ouvrage primé par le Syndicat national des antiquaires, 2013.

Primitifs français. Découvertes et redécouvertes (en collaboration avec Dominique Thiébaut et Philippe Lorentz), catalogue d’exposition, Paris, Musée du Louvre, Réunion des musées nationaux, 2004 (chapitres 1 à 3, p. 24-34, 46-57, 58-73).                                                               

Directions d’ouvrages

Histoire de l’art du XIXe siècle (1848-1914). Bilans et perspectives, Actes du colloque École du Louvre-Musée d’Orsay 13-15 septembre 2007, dir. en collab. avec Claire Barbillon et Catherine Chevillot, XXIe Rencontres de l’École du Louvre, Paris, École du Louvre, 2012.

Johann Georg Wille (1715-1808) et son milieu. Un réseau européen de l’art au XVIIIe siècle, (dir. en collaboration avec Élisabeth Décultot, Michel Espagne),  Paris, École du Louvre, École normale supérieure, 2009

Histoire de l’histoire de l’art en France au XIXe siècle(direction en collaboration avec Roland Recht, Philippe Sénéchal, Claire Barbillon), Paris, Collège de France, Institut national d’histoire de l’art, La documentation française, 2008.

Articles, études (sélection)

Entrées « Histoire de l’art », « Débats de l’étranger », Dictionnaire du Louvre, sous la dir. de Yannick Lintz, à paraître en 2016.

« L’Adieu à la littérature. Langage et parole chez Henri Focillon » (en collab. avec Pascale Cugy), dans : Myriam Métayer et Adriana Sotropa, dir., La rhétorique des historiens de l’art, Bordeaux, à paraître en 2016.

« De Campaspe à la Fornarina. Questions d’iconographie autour de 1800 », dans : Emmanuelle Hénin, dir., Les anecdotes d’artistes au XVIIIe siècle, Paris, à paraître en 2016.

« Le poème comme historiomancie. Grünewald dans Nach der Natur de W.G. Sebald », dans : Serge Linares, dir., Image et poème, Rouen, Presses universitaires de Rouen, à paraître en 2016. 

« Un moment idéologique de l’histoire de l’art française : Louis Réau et Pierre Francastel dans les années 1930-40 », dans : Neil Mc William et Michela Passini, éds., L’histoire de l’art française et les nationalismes dans l’Entre-deux-Guerres (à paraître en 2016).

« Francis D. Klingender », dans : Neil McWilliam, Todd Porterfield, Rosella Froissard, éds., L’Histoire sociale de l’art. Une anthologie, 2 vol., Paris, Institut national d’histoire de l’art, vol. 1, à paraître en 2016.

« Henri Seyrig et l’art moderne » (en collab. avec Marie Tchernia-Blanchard), Syria, Supplément III, 2016, p. 279-293.

« “Estrema Tuleˮ. Sur une métaphore géographique chez Roberto Longhi », Predella, n°36, 2014 [2016], p. 151-159.

« 1800 comme question : périodes, ismes, ruptures », Atala, n°18, 2015– Découper le temps, II. Périodisations plurielles en histoire des arts et en littérature, p. 201-216.

« Heur et Malheur de l’artiste. Problèmes de souveraineté dans la représentation des vies d’artistes (1780-1820) », Romantisme, n°169, 2015, p. 33-42.

« Le “corps artistique” et le musée. Remarques historiographiques sur une notion goethéenne », Revue germanique internationale, 21/2015, p. 41-49.

« Muses, Museums. Notes on Joseph Cornell » (en collab. avec Sylvie Ramond), dans : Mathew Affron, Sylvie Ramond (ed.), Joseph Cornell and Surrealism, Charlottesville, Virginia, The Fralin Museum of Art at Virginia University, 2015, p. 32-47.

« De la conjecture dans le catalogue. Remarques à partir du cas de Grünewald », dans : Cecilia Hurley Griener, Claire Barbillon (dir.), Le catalogue dans tous ses états, Paris, École du Louvre, 2015, p. 137-154.

« Dürer dans l’historiographie suisse. Quelques esquisses », dans : Laurence Schmidlin, dir., La Passion Dürer, cat. exp., Musée Jenisch, Vevey, Milan, 5 Continents éditions, 2014, p. 496-507 [« Dürer in der Schweizer Historiographie. Eine Skizze », p. 591-596].

« Chasuble, maison, armure, pelure, peau ? Sur les usages et les significations du Manteau d’Étienne-Martin », Sculptures, n°1, 2014, p. 18-25.

« “Populovitch n’est pas si bête qu’il est mal vêtu” : Henri Focillon, le vaudeville, les prolétaires et l’art social » (en collab. avec Pascale Cugy), dans : Neil Mc William, Catherine Méneux, Julie Ramos, éd., L’art social. De la Révolution à la Grande Guerre, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 357-371.

« Fluidité et viscosité chez Wölfflin. Divagations historiographiques », dans : Pierre-Albert Castanet, Frédéric Cousinié, Philippe Fontaine, dir., L’impressionnisme, les arts, la fluidité, Rouen, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013, p. 149-160.

« Isenmann, Caspar », Allgemeines Künstlerlexikon. Die Bildenden Künstler aller Zeiten und Völker, Andreas Beyer, Bénédicte Savoy, Wolf Tegethoff, Berlin, De Gruyter, 2013, Vol. 36.

« Musées, muses. Miscellanées sur Joseph Cornell » (en collab. avec Sylvie Ramond), dans : Matthew Affron, S. Ramond, éd., Joseph Cornell, cat. exp., Lyon, Musée des Beaux-Arts, Paris, Hazan, 2013, p. 366-377.

« Le moine-peintre et le primitif. L’invention des « Primitifs » russes dans une perspective internationale », Cahiers du monde russe – L’invention de la Sainte Russie. L’idée, les mots, les images, n°53, 2-3, avril-septembre 2013, sous la dir. de Wladimir Berelowitch et d’Olga Medvedkova, p. 467-477.

« Body and Art : Composite Bodies », dans : 20th Century Masters. The Human Figure, Sylvie Ramond, éd., cat. exp., Johannesburg, Standart Bank, Lyon, Musée des Beaux-Arts, 2012, p. 54-63 (trad. anglaise de « Corps en art, corps composites », 2010).

« Histoire de l’art. Focillon, Francastel, Dorival », L’art en guerre. France 1938-1947, Laurence Bertrand-Dorléac et Jacqueline Munck, dir., Paris, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, 2012, p. 361.

« Histoires de manteaux. Mythologies personnelles et impersonnelles chez Etienne-Martin », dans : L’atelier d’Etienne-Martin, Sylvie Ramond et Pierre Wat, dir., cat. exp., Lyon, Musée des Beaux-Arts de Lyon, Paris, Hazan, 2011, p. 34-41.

« La France éternelle dans l’Esprit nouveau », dans : Rossella Froissart, Yves Chevrefils-Desbiolles, dir., Les revues d’art, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, p. 227-239.

« “Il n’est pas d’autre richesse que la vie”. Henri Focillon lecteur de Ruskin » (en collab. avec Pascale Cugy), dans : Isabelle Enaud-Lechien, Joëlle Prugnaud, éd., Postérité de John Ruskin : l’héritage ruskinien dans les textes littéraires et les écrits esthétiques, Paris, Classiques Garnier, 2011, p. 55-75.

« Erwin Panofsky », dans : Michel Espagne, Bénédicte Savoy, dir., Dictionnaire des historiens de l’art allemands, 1750-1950, Paris, CNRS éditions, 2010, p. 173-182.

« Edgar Wind », dans : Michel Espagne, Bénédicte Savoy, dir., Dictionnaire des historiens de l’art allemands, 1750-1950, Paris, CNRS éditions, 2010, p. 355-362.

« La mort jalouse. Notes sur les mythes érotiques dans les vies de Raphaël », Histoire de l’art, n°66, avril 2010, p. 39-48.

« Corps en art, corps composites », dans : Sylvie Ramond, dir., Le corps-image au XXe siècle, Lyon, musée des Beaux-Arts, Fage éditions, 2010, p. 50-67.

« Trois notes sur Geer et Bram van Velde », (en collab. Avec Sylvie Ramond), dans : Bram et Geer van Velde. Deux peintres/Un nom, cat. exp., Lyon, Musée des Beaux-Arts de Lyon, Paris, Somogy, 2010, p. 290-298.

« Le connoisseurship de la nature. Problèmes du paysage dans l’histoire de l’art française de la première moitié du XXe siècle », Annali della Scuola Normale Superiore di Pisa, Serie 5 2009, 1/1, p. 47-70.

« Ressentiment politique, affinités intellectuelles : Eugène Müntz et l’histoire de l’art allemande » (en collaboration avec Michela Passini), Annali della Scuola Normale Superiore di Pisa, Serie 5 2009, 1/1, p. 227-253, 332-335.

« “L’érudition artistique en Allemagne” d’Eugène Müntz », in Thomas W. Gaehtgens, Mathilde Arnoux, Friederike Kitschen (dir.), Perspectives croisées. La critique d’art franco-allemande 1870-1945, Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2009, p. 474-480, 583-586 (version française remaniée de la notice publiée en 2007).

« Alfred Michiels », « André Girodie », in Philippe Sénéchal, Claire Barbillon dir., Dictionnaire des historiens de l’art actifs en France de la Révolution à la Première Guerre mondiale, (en ligne) Paris, Honoré-Champion, Institut national d’histoire de l’art, 2009.

« Maîtres anciens et cosmos », dans : Anna-Eva Bergman, autres terres, autres lunes, cat. exp., Manosque-Antibes, Observatoire de Haute-Provence, Fondation Hans Hartung-Anna-Eva Bergman, 2009, p. 6-25.

« Juliette Récamier et ses images. Remarques sur une dévotion moderne » (en collaboration avec Sylvie Ramond), dans : Juliette Récamier. Muse et mécène, cat. exp., Lyon-Paris, Musée des Beaux-Arts, Hazan, 2009, p. 242-251.

« Georges Lafenestre (1837-1919), un historien de l’art “exemplaire” du XIXe siècle français ? » (en collaboration avec Claire Barbillon), dans : Simonetta La Barbera, éd., Enrico Mauceri (1869-1966). Storico dell’arte tra connoisseurship e conservazione, Palerme, Flaccovio Editore, 2009, p. 87-95. 

« L’économie de la connaissance des anciens maîtres allemands dans le cercle de Jean-Georges Wille », dans : Élisabeth Décultot, Michel Espagne, François-René Martin, éd., Johann Georg Wille (1715-1808) et son milieu. Un réseau européen de l’art au XVIIIe siècle, Paris, École du Louvre, École normale supérieure, 2009, p. 205-222.

« De l’hypnose à la critique émotionnelle. Bernheim, Barrès et Wyzewa dans les années 1880 », in : Catherine Méneux (dir.), Regards de critiques d’art. Autour de Roger Marx (1859-1913), Paris-Rennes, Institut national d’histoire de l’art, Presses universitaires de Rennes, 2009, p. 65-79.

« L’administration du génie national. L’exposition des Primitifs français de 1904 », in Enrico Castelnuovo, Alessio Monciatti (dir.), Medioevo/Medioevi. Un secolo di esposizioni d’arte medievali, Pise, Edizione della Normale, Scuola normale superiore Pisa, 2008, p. 93-108.

« Époque, période, siècle : réflexions sur la périodisation dans les manuels allemands d’histoire de l’art (XIXe et XXe siècles) », Perspective, 2008-4, p. 663-670.

« L’histoire de l’art des vaincus. L’Alsace et son art dans l’historiographie française entre 1870 et 1918 », in : Roland Recht, Philippe Sénéchal, Claire Barbillon, François-René Martin, éd., Histoire de l’histoire de l’art en France au XIXe siècle, Paris, Collège de France, Institut national d’histoire de l’art, La documentation française, 2008, p. 361-377.

« Décrire et sauver. François Christian Lersé et les Primitifs allemands », dans : Patrick Michel (dir.), Art français et art allemand au XVIIIe siècle. Regards croisés, Paris, École du Louvre, 2008, p. 151-171.

« Les formes de l’attribution. Réflexions sur l’historiographie de Grünewald (XVIe-XIXe siècles) », dans : Pantxika Béguerie-De Paepe, Michel Menu (dir.), La technique picturale de Grünewald et de ses contemporains, Paris-Colmar, Centre de recherche et de restauration des musées de France, Musée d’Unterlinden, 2007, p. 5-16.

« Le peintre comme architecte. Songe et concinnitas dans le Piero della Francesca de Henri Focillon », in Focillon e l’Italia/ Focillon e l’Italie. Annali dell’ Università di Ferrara, 2007, p. 195-210.

« L’école des “Primitifs pingouins”. Fiction historique et critique historiographique chez Anatole France », in Christine Peltre et Philippe Lorentz (dir.), La notion d’école, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2007, p. 165-180.

« Le roman des origines. Survivances et structures chez Henri Focillon dans les années trente », in Pierre Wat (dir.), Henri Focillon, Paris, Editions Kimé, Institut national d’histoire de l’art, 2007, p. 37-51.

« Le pouvoir spirituel de l’artiste : historicisme et utopie à Lyon au XIXe et au début du XXe siècles », in Le Temps de la peinture. Lyon 1800-1914, cat. exp., Lyon, Musée des Beaux-Arts, Fage éditions, 2007, p. 152-165.

« Le goût pour les primitifs à Lyon au XIXe siècle et au début du XXe siècle » (en collaboration avec Sylvie Ramond), in Le Temps de la peinture. Lyon 1800-1914, cat. exp., Lyon, Musée des Beaux-Arts, Fage éditions, 2007, p. 110-123.

Articles « Dürer » ; « École du Danube » ; « Riegl et l’école de Vienne », « Histoire de l’art », « Wölfflin », « Redécouverte du Moyen Âge », in Elisabeth Décultot, Jacques Le Rider et Michel Espagne (dir.), Dictionnaire du monde germanique, Paris, Bayard, 2007.

« Matthias Grünewald von Louis Réau », « Le musée de Colmar. Martin Schongauer et son écolevon Charles Goutzwiller », « “L’érudition artistique en Allemagne” von Eugène Müntz », in Friederike Kitschen et Julia Drost (dir.), Deutsche Kunst – französische Perspektiven 1870-1945. Quellen und Kommentare zur Kunstkritik, Berlin, Akademie Verlag, 2007, p. 161-167, 420-422, p. 186-195, 424, p. 354-360, 451-453.

« Die Kenntnisse über die altdeutschen Meister in Frankreich » (en collaboration avec Isabelle Dubois), in Friederike Kitschen et Julia Drost (dir.), Deutsche Kunst – französische Perspektiven 1870-1945. Quellen und Kommentare zur Kunstkritik, Berlin, Akademie Verlag, 2007, p. 153-160, 417-420.

Articles « Grünewald » ; « Art philosophique » (en collaboration avec Sylvie Ramond), in Elisabeth Décultot, Jacques Le Rider et Michel Espagne (dir.), Dictionnaire du monde germanique, Paris, Bayard, 2007.

Notices « L’animal sorcier, 1949, Constant » ; « Le soleil au plumage multicolore, 1962, Corneille » ; « White Squad XI, Leon Golub » ; « Cuadro 33, vers 1957, Manolo Millares » ; « Dolomit, 1982, Ulrich Ruckriem », in Sophie Duplaix (dir.), Collection art contemporain. La collection du Centre Pompidou - Musée national d’art moderne, Paris, Éditions du Centre Georges-Pompidou, 2007.

« Le culte des images, le désir des sorcières. Travaux récents sur l’art allemand de la Renaissance », Perspectives, 2007-2, p. 377-381.

« De New York à Aix-en-Provence. Quelques lieux et motifs cézanniens », Perspectives, 2006-3, p. 420-424.

« Style et nationalité en France autour de 1900 : le Moyen Âge comme origine dans l’architecture et dans l’historiographie » (en collaboration avec Alice Thomine), in : Jacek Purchla, Wolf Tegethoff (dir.), Nation, Style, Modernism, Cracovie-Munich, Comité international d’histoire de l’art, Zentralinstitut für Kuntsgeschichte, CIHA Conference Papers 1, 2006, p. 35-54.

« La connaissance rapprochée du lointain. Écriture et désenchantement dans le Hokusaï de Henri Focillon », postface à Hokusaï, de Henri Focillon, Lyon, Fage éditions, 2005, p. 172-182.

« “Maîtres anciens d’État”. Quelques remarques sur l’histoire des expositions de maîtres anciens », in Dominique Viéville (dir.), Histoire de l’art et musées, Paris, École du Louvre, 2005, p. 113-125.

« Les “armes offensives du peintre”. L’histoire de l’art selon Fernand Léger » (en collaboration avec Sylvie Ramond), dans S. Ramond (dir.), Fernand Léger, cat. exp., Lyon, Musée des Beaux-arts, Lyon, Fage éditions, 2004, p. 9-20.

« Dürer en exil », préface à La Vie et l’art d’Albrecht Dürer, d’Erwin Panofsky, Paris, Hazan, 2004, p. I-XIV (réédition 2012).

« Le problème des terreurs de l’historien de l’art. Réminiscences politiques chez Henri Focillon », in La Vie des formes, Henri Focillon et les arts, in Alice Thomine et Christian Briend (dir.), catalogue de l’exposition coréalisée par l’INHA et le musée des Beaux-Arts de Lyon, Bruxelles, Snoeck, 2004, p. 111-121.

« Histoire de l’art, musée et dessin chez François Christian Lersé. À propos de quelques documents inédits » (en collaboration avec Sylvie Ramond et Jean-Luc Eichenlaub), in Sylvie Ramond (dir.), Histoire du musée d’Unterlinden et de ses collections de la Révolution à la Première Guerre mondiale, catalogue d’exposition, Colmar, Musée d’Unterlinden, 2003 p. 24-45.

« Aux origines du musée. Désordre révolutionnaire, ordre des collections » (en collaboration avec Sylvie Ramond), in Sylvie Ramond (dir.), Histoire du musée d’Unterlinden et de ses collections de la Révolution à la Première Guerre mondiale, cat. exp., Colmar, Musée d’Unterlinden, 2003, p. 46-63.

« Le proche et le lointain. Musées et collections publiques à Colmar de la Restauration à l’Annexion » (en collaboration avec Sylvie Ramond), in Sylvie Ramond (dir.), Histoire du musée d’Unterlinden et de ses collections de la Révolution à la Première Guerre mondiale, cat. exp., Colmar, Musée d’Unterlinden, 2003, p. 94-117.

« Le culte de Schongauer, la redécouverte du Retable d’Issenheim et les érudits colmariens à la fin du XVIIIe siècle et au XIXe siècle. Légende locale et redécouverte du passé », in Sylvie Ramond (dir.), Histoire du musée d’Unterlinden et de ses collections de la Révolution à la Première Guerre mondiale, Colmar, Musée d’Unterlinden, 2003 p. 200-225.

« L’ancêtre, l’artisan, le Primitif. Fouquet dans l’art du XXe siècle », in François Avril (dir.), Jean Fouquet, catalogue d’exposition, Paris, Hazan, Bibliothèque nationale de France, 2003 p. 87-93.

« Une critique agonistique. Schongauer et Grünewald en France, entre 1840 et 1914 », in Uwe Fleckner et Thomas W. Gaehtgens (dir.), De Grünewald à Menzel. L’image de l’art allemand en France au XIXe siècle, Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, coll. Passagen, 6, 2003, p. 57-84.

« Remarques sur l’histoire de l’histoire de l’art. Discours, méthodes, enjeux » (en collaboration avec Claire Barbillon et Anne Béchard-Léauté), in Nicole Picot (dir.), Art et bibliothèques, Paris, Cercle de la librairie, 2003, p. 15-34.

« Le ‘nouvel esprit du capitalisme’ dans le musée ? Analyse formelle et discours critique », in Politique et musées, coordonné par Jean-Michel Tobelem, Paris, L’Harmattan, 2002, p. 139-165.

« Politique des arts plastiques » ; « Collection/collectionneurs » ; « Politique des acquisitions » ; « Histoire de l’art » ; « Expositions » ; « Ateliers d’artistes » ; « Musées d’art moderne et contemporain » ; « Musée national d’art moderne » (en collaboration avec Sophie Duplaix), in Emmanuel de Waresquiel (dir.), Dictionnaire des politiques culturelles de la France depuis 1959, Paris, CNRS/Larousse, Comité d’Histoire du ministère de la Culture, 2001.

« Le musée à l’ère de sa reproductibilité virtuelle », in Jean Galard, dir., L’avenir des musées, Paris, Musée du Louvre, La Documentation française, 2001, p. 401-425.

« Avant-garde et État », in Emmanuel de Waresquiel (dir.), Dictionnaire des politiques culturelles de la France depuis 1959, Paris, CNRS/Larousse, Comité d’Histoire du ministère de la Culture, 2001.

« Centre Georges-Pompidou » (sous le pseudonyme d’André Marie), in Emmanuel de Waresquiel (dir.), Dictionnaire des politiques culturelles de la France depuis 1959, Paris, CNRS/Larousse, Comité d’Histoire du ministère de la Culture, 2001.

« Attribuer l’Alsace. Maurice Barrès, les nationalistes alsaciens et la Vierge au Buisson de roses, de Martin Schongauer », Bulletin de la Société Schongauer, 2001, p. 202-221.

« La migration des idées. Aby Warburg et Erwin Panofsky en France », Revue germanique internationale, 13/2000, p. 239-259.

« L’Arcadie, l’abstraction, l’ascèse. Baumeister et Cézanne », in Sylvie Ramond (dir.), Baumeister et la France, cat. d’exp., Paris, Réunion des musées nationaux, Colmar, Musée d’Unterlinden, Saint-Etienne, Musée d’art moderne, 1999, p. 19-42.

« Images pathétiques. D’Aby Warburg à Carlo Ginzburg, le travail de l’historien de l’art », in Les Cahiers du musée national d’art moderne, n°63, Printemps 1998, p. 4-37.

« Au sujet de Grünewald : le statut théorique de la description et ses moyens, en France et en Allemagne (1900-1940) », in Roland Recht (dir.), Le texte de l’œuvre d’art : la description, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 1998, p. 137-153.

« Le “Polythéisme des valeurs” et la bureaucratie dans Le culte moderne des monuments. Aloïs Riegl et Max Weber », in Dominique Poulot (dir.), Patrimoine et modernité, Paris, L’Harmattan, 1998, p. 71-88.

« L’Europe et la culture : démocratie, cosmopolitisme et État-nation », in Gérard Duprat (dir.),L’Union européenne : droit, politique, démocratie, Paris, Presses Universitaires de France, 1996, p. 267-288.

« L’Allemagne d’Otto Dix et Grünewald. Une anthologie de langue allemande (1891-1938) » (en collaboration avec Sylvie Ramond), in Sylvie Ramond (dir.), Otto Dix et les maîtres anciens, Colmar, Musée d’Unterlinden, 1996, p. 130-155.

« L’invention d’une œuvre. Recherches sur la redécouverte française de Grünewald », in Sylvie Ramond (dir.), Regards contemporains sur Grünewald, Paris, Adam Biro, Colmar, Musée d’Unterliden, 1995, p. 12-54.

« Trois stations de la fin de Dieu. Notes sur Jean-Paul, Musset et Fontana », Variations sur la crucifixion. Regards contemporains sur Grünewald, Catalogue d’exposition, Colmar, Musée d’Unterlinden, 1993, p. 42-54.

___________________________________________________________________________

CV complet : frmartin_cv complet_2016.docx
___________________________________________________________________________

Bibliographie :


AccueilContactL'ItemRSSPodcast — Site propulsé par Lodel